Le dragon récalcitrant

Le dragon récalcitrant

Une nouvelle adaptation d’un conte de Julia Donaldson et Axel Scheffler, par les auteurs du "Gruffalo" et de "Mr Bout-de-bois".

Zébulon le Dragon Conte De Max Lang et Daniel Snaddon Scénario D’après le livre de Julia Donaldson et Axel Scheffler Avec les voix françaises de Erwin Grunspan, Marie Du Bled, Angélique Leleux, Sébastien Hébrant… Durée 40 min. A partir de 3 ans.

Les Films du Préau proposent, après deux courts métrages charmants (Cycle de Sytske Kok et Sophie Olga de Jong et Cœur Fondant de Benoît Chieux), un très réussi moyen métrage britannique, Zébulon le dragon. Le film est porté par des créateurs de talent. Il est adapté d’un livre pour enfants signé Julia Donaldson et Axel Scheffler. On doit à ces deux auteurs les histoires du Gruffalo et de Mr Bout-de-bois. La première a été adaptée en film d’animation par Max Lang, la seconde par Daniel Snaddon. Les deux réalisateurs du studio Magic Light Pictures unissent cette fois leur talent.

Zébulon est un petit dragon qui se rêve en ravisseur de princesse, terrassant un chevalier. Mais, avant d’accomplir ce fantasme, Zébulon doit faire ses classes chez Madame Dragon : apprendre à rugir, voler, cracher du feu. Pas simple, et pas de tout repos. Parallèlement, Perle, une jeune princesse, fait aussi son apprentissage. Mais vont-ils tous deux se plier au destin que la tradition veut leur imposer ?

On est aux antipodes de Game of Thrones - ce qui, vu le public visé est heureux. Comme le conte dont il est adapté, Zébulon le Dragon permet à ses personnages - chevalier inclus - d’échapper aux stéréotypes dans lesquels on les enferme depuis longtemps. La démarche n’est pas neuve, mais traitée ici avec son lot d’humour et de gags et une direction artistique remarquable (les images de synthèse rendent l’effet et la profondeur d’un film en pâte à modeler) pour une réflexion sur la difficulté d’être ce que l’on est ou de répondre (ou non) aux attentes.

A.Lo.