Le programme des festivités du 21 juillet

La Fête nationale marquée du sceau du deuil et du Covid

Discours. Le rendez-vous qui marque le coup d’envoi des festivités du 21 juillet est le discours du Roi, prononcé la veille à 13 h. La tradition sera respectée, malgré la journée de deuil national, ce mardi, en mémoire des victimes des inondations. Une heure plus tôt, le chef de l’État et le Premier ministre Alexander De Croo auront respecté une minute de silence lors d’une cérémonie à Verviers. Dans la soirée, le couple royal, la princesse Astrid et son époux le prince Lorenz, ainsi que le prince Laurent devaient assister au concert "Prélude à la Fête Nationale" donné au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles. Mais l’événement est annulé afin de respecter le deuil national.

Les héros. Mercredi, la Fête nationale débutera par le Te Deum donné à 10 h en la cathédrale des Saints Michel-et-Gudule à Bruxelles. Philippe et Mathilde y assisteront avec les autorités du pays. Astrid et Lorenz seront au Te Deum à Hasselt et Laurent à Mons. Les festivités officielles, à la place des Palais, seront l’occasion de mettre en lumière les "héros" de la crise du Covid-19, notamment lors du défilé militaire et civil, dès 14 h. Quatre domaines en particulier seront mis en évidence : l’enseignement et la jeunesse, les vaccins, les soins et la santé, et la logistique. Des témoignages vidéos et des prestations artistiques dans des lieux insolites aux quatre coins du pays, entre autres des chanteurs belges Loïc Nottet et Roméo Elvis, sont prévus. La princesse Elisabeth, étudiante à l’École royale militaire, prendra part au défilé. Le Roi et la Reine seront présents en tribune avec Astrid, Lorenz, Laurent, et, pour la première fois, la princesse Delphine et son époux. Par contre, pas de public, en raison des mesures sanitaires (le programme sera retransmis sur la RTBF et la VRT). Pour cette raison, la fête au Parc royal et le feu d’artifice n’ont pas lieu. A. C.