Toute la beauté d’Anna drapée dans sa fierté

Avec "Les corps solides", d’un cynisme confrontant, Joseph Incardona signe surtout le portrait touchant d’une femme indépendante

Anna surfe sur les difficultés de la vie comme sur les vagues.
Anna surfe sur les difficultés de la vie comme sur les vagues.
Roman en deux temps opposant deux univers différents, Les corps solides dépeint avec un réalisme confondant le monde cynique d'aujourd'hui, l'exploitation sans vergogne du désarroi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité