Araignée? Quel drôle de nom

Il s'est dit que Paola aurait voulu appeler Philippe, Louis, mais que la reine Elisabeth ne voulait pas.

Si, dans les familles royales comme ailleurs, les prénoms sont généralement choisis par les parents selon leurs préférences, quelques traditions sont cependant parfois respectées. Ainsi le maintien, dans les prénoms retenus, de Marie, signe de l'appartenance à la religion catholique ou le fait que les prénoms des parrain et marraine figurent dans la liste. Pour ce qui est du premier prénom, le souvenir d'un roi ou d'une reine aura souvent guidé les choix des parents d'enfants appelés à régner. Alors, Baudouin, Albert, Elisabeth, Astrid se demandait-on jusqu'à jeudi soir? Voici les réflexions que nous livrait le Pr Christian Cannuyer il y a quelques jours: «Si le libre choix revient évidemment aux parents, on peut espérer qu'ils resteront dans une certaine tradition, sachant qu'ils devront trouver un prénom qui satisfasse les deux communautés linguistiques du pays. D'autre part, certains prénoms paraissent encore difficiles: la question royale étant encore présente dans toutes les mémoires, le prénom de Léopold paraît peu probable même s'il s'inscrirait dans le sens de la continuité. Baudouin semble un prénom difficile à porter, vu le charisme du roi défunt. Astrid pose un problème en raison de la princesse qui porte aujourd'hui ce nom, ce qui réduit finalement assez bien les possibilités des prénoms traditionnels. Alors, pourquoi pas Albert ou Elisabeth, d'autant que la soeur de la princesse Mathilde s'appelle ainsi. Cela dit, rien n'oblige les princes à opter pour un prénom traditionnel.» Dont acte: l'enfant étant une fille, Elisabeth s'est bien imposé.

Pour la petite histoire, voici ce qu'avaient avancé les lecteurs de la Dernière Heure interrogés par leur quotidien, de façon parfois assez surprenante: Marie, Sandra, Marie-Alix (la soeur de Mathilde), Charlotte, Gabrielle, Alexia, Louise, Marie-Sophie, Esmeralda, Fabiola, avec une nette préférence malgré tout pour Elisabeth, suivie de Marie-José et Astrid, avaient été proposés. (L. D.)

© La Libre Belgique 2001

Sur le même sujet