Les parties civiles en cassation

BELGA

Les parties civiles contre le Premier ministre israélien ont indiqué mercredi qu'elles allaient introduire un pourvoi en cassation contre l'arrêt de la chambre des mises en accusation, déclarant irrecevables les poursuites contre le Premier ministre israélien Ariel Sharon pour son rôle présumé dans les massacres de Sabra et Chatila (1982).

Me Luc Walleyn, avocat des parties civiles, a indiqué que par cet arrêt, la chambre des mises en accusation a fait une interprétation erronée. "C'est une non-volonté de la cour d'aller de l'avant", a-t-il ajouté.

De son côté, l'ambassadeur d'Israël en Belgique, M. Shaul Amor, a souligné qu'à la suite de cet arrêt, "le nuage qui planait (sur les relations diplomatiques entre la Belgique et Israël) était dissipé".

"Nous allons ouvrir une nouvelle page. Nous avons eu une année très difficile. Je félicite la justice belge qui a pris une décision honnête, brave et courageuse, séparée des pressions politiques et autres", a précisé M. Amor.

Sur le même sujet