Début des débats ce mercredi

La cour d'assises d'Arlon va réellement débuter ce mercredi les débats dans le cadre du procès de Marc Dutroux et consorts. Après deux journées consacrées à des lectures d'actes, pendant lesquelles les accusés n'ont eu le droit à la parole que pour décliner leur identité, le jury entendra les explications des accusés quant aux faits qui leur sont reprochés.

Début des débats ce mercredi
©bauweraerts
belga

La cour d'assises d'Arlon va réellement débuter ce mercredi les débats dans le cadre du procès de Marc Dutroux et consorts. Après deux journées consacrées à des lectures d'actes, pendant lesquelles les accusés n'ont eu le droit à la parole que pour décliner leur identité, le jury entendra les explications des accusés quant aux faits qui leur sont reprochés.

Le président Stéphane Goux donnera tout d'abord la parole à Marc Dutroux. Il questionnera ensuite successivement Michelle Martin, Michel Lelièvre et Michel Nihoul.

Stéphane Goux les interrogera tout d'abord sur leur vie avant les faits. Ils parleront ainsi de leur enfance, de leur scolarité, de leur parcours professionnel, de leur vie sentimentale, de leur passé judiciaire, etc.

Le président abordera ensuite les faits reprochés à chacun des accusés. Il pourra procéder de différentes manières. Soit il interrogera les accusés d'une façon générale puis leur rendra la parole chaque fois qu'un nouveau "volet" sera abordé; soit il les interrogera de manière complète, fait après fait. Selon la méthode choisie par M. Goux, l'interrogatoire pourrait durer, pour chaque accusé, entre quelques heures et une journée.

Lors de l'enquête, trois des quatre accusés ont reconnu la plupart des faits même s'ils ont tenté de minimiser leur responsabilité. Marc Dutroux a changé de stratégie de défense à plusieurs reprises au cours de l'enquête et les explications qu'il donnera à la cour ce mercredi sont attendues avec impatience.

Michel Nihoul a quant à lui toujours nié énergiquement toute participation à l'enlèvement et à la séquestration de Laetitia. Ses conseils plaideront son acquittement.

Avant l'interrogatoire des accusés, l'audience de ce mercredi matin débutera par la lecture, par le greffier, des noms des quelque 494 témoins qui seront convoqués lors du procès. Le timing définitif, mais susceptible d'être modifié par le président au cours des débats, devrait également être connu.

Sur le même sujet