Isoler les maisons sera impossible

Une étude commandée par le ministre Bruxellois, Didier Gosuin (FDF/MR) et présentée mercredi a encore plombé le ciel de Zaventem. D'après les experts d'A-Tech qui n'ont pas tenu compte du renouvellement de la flotte de DHL, il faudra isoler environ 135000 logements à Bruxelles en cas d'extension de l'activité de la société de courrier express sur le site.

Ph.Law.

Une étude commandée par le ministre Bruxellois, Didier Gosuin (FDF/MR) et présentée mercredi a encore plombé le ciel de Zaventem. D'après les experts d'A-Tech qui n'ont pas tenu compte du renouvellement de la flotte de DHL, il faudra isoler environ 135000 logements à Bruxelles en cas d'extension de l'activité de la société de courrier express sur le site. L'atténuation du bruit pour obtenir un niveau de 45 dB (A) sur l'oreiller varierait entre 30 et 40 dB (A) et le coût de l'opération monterait à plus de 1,1 milliard d'euros. «Je me suis déjà exprimé contre l'extension de DHL à Zaventem. Et si le fédéral donne son feu vert au projet de DHL qui aboutira à un doublement du trafic, des recours vont pleuvoir et nous nous acharnerons à démontrer que l'isolation est un défi impossible au vu de la facture», martèle Didier Gosuin. Il va invoquer le jugement du tribunal civil de Liège dans le dossier Bierset.

Les magistrats avaient condamné la Région wallonne (et la société de courrier express TNT solidairement) à de lourdes amendes pour n'avoir pas pris à temps des mesures d'accompagnement suffisantes (isolations et rachat des maisons) en faveur des riverains. «Et si le fédéral n'a pas les moyens pour financer les isolations, DHL devra s'y coller sur base d'un arrêt de la Cour de cassation», précise-t-il.

Les chiffres d'A-Tech démontent le rapport du professeur Annemans (Université de Gand) réalisé à la demande du ministre Anciaux (Spirit). Sur base du cadastre théorique du bruit, il a conclu que seuls 6435 Bruxellois souffrent du bruit des avions. «En tenant compte de la dispersion, on constate que 50568 personnes ont le sommeil perturbé à Bruxelles. L'extrapolation pour 2012, en se basant sur une extension de DHL porte le chiffre à 76657 Bruxellois dérangés par le bruit des avions, soit une augmentation de 51 pc par rapport à la situation actuelle», dit Jean-Pierre Clairbois, ingénieur acousticien et directeur d'A-Tech. Selon nos informations, le dossier reviendra sur la table de l'exécutif bruxellois ce jeudi. Didier Gosuin propose de saisir la «Task force» instaurée pour évaluer la requête de DHL. Il rejoint ainsi son collègue Eric Tomas (PS, Economie) qui avait fait la même demande il y a quelques jours. En attendant, dans une interview accordée à un nouveau site (1) entièrement consacré au dossier Zaventem, le ministre fédéral Rudy Demotte (PS) estime que «le principe de la dispersion totale n'est pas pertinent dans une logique de développement économique durable ». Pour maintenir une activité aéroportuaire importante à Bruxelles, il faudra revenir à la «concentration des nuisances sur les zones les moins densément peuplées moyennant la mise en place d'un vaste programme (expropriation/isolation)».

© La Libre Belgique 2004