LA JOURNÉE

Carré de dames à l'honneur à l'ULg

INGRID BETANCOURT, ANCIENNE CANDIDATE À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN COLOMBIE et retenue en otage depuis le 23 février 2002 par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), ainsi que l'avocate iranienne et prix Nobel de la Paix (2003) Shirin Ebadi se verront décerner les insignes de docteur honoris causa de l'Université de Liège à la rentrée académique, le 16 septembre prochain. Vu les circonstances, c'est la fille de Mme Betancourt qui recevra ses insignes. La même nomination honorifique sera attribuée à l'écrivain et philosophe Elisabeth Badinter ainsi qu'à la secrétaire générale du Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS), Marie José Simoen. Les autorités universitaires entendent ainsi souligner leur engagement à toutes pour la défense des valeurs fondamentales de la société, «partagées et également promues par l'université», souligne-t-on du côté de l'Alma mater. Toutes quatre ont été proposées à la plus haute distinction de l'insti- tution par les autorités univer- sitaires avant d'être acceptées par un vote du conseil académique, qui rassemble les quelque 450 professeurs de l'université, toutes facultés confondues (une proposition doit, pour être avalisée, recueillir 2/3 des votes).

© La Libre Belgique 2004