Il n'y a pas eu d'accord entre le fédéral et les régions

Les représentants du gouvernement fédéral et des gouvernements régionaux bruxellois et flamands ne sont pas parvenus mardi après-midi à un accord sur le dossier DHL, ont indiqué plusieurs ministres à la sortie de la réunion au cabinet du Premier ministre.

Belga

Les représentants du gouvernement fédéral et des gouvernements régionaux bruxellois et flamands ne sont pas parvenus mardi après-midi à un accord sur le dossier DHL, ont indiqué plusieurs ministres à la sortie de la réunion au cabinet du Premier ministre.

Guy Verhofstadt s'est ensuite rendu à la Chambre pour expliquer le contenu de l'accord qui était dégagé au niveau du gouvernement fédéral mais qui a été refusé par les Régions.

Une proposition a été faite par le gouvernement fédéral mais elle n'a pas été acceptée par les gouvernements régionaux, a indiqué la vice-première ministre Laurette Onkelinx (PS). Elle n'a pas voulu pointer de responsabilités dans l'échec des négociations.

Didier Reynders (MR), vice-premier ministre, a souligné que la proposition du gouvernement fédéral, qu'il juge équilibrée entre l'emploi et les riverains, a été rejetée par la Région flamande. M. Reynders a précisé que l'accord dégagé au sein du gouvernemnt fédéral était à la fois favorable à l'emploi et corrigeait certaines des routes les plus bruyantes tout en prévoyant des efforts, au niveau de sa flotte, de la part de DHL.

«J'espère que les gouvernements régionaux pourront nous rejoindre », a dit M. Reynders. L'opposition vient plus du gouvernement flamand que du gouvernement bruxellois, a-t-il souligné. «La balle est dans le camp des Régions », a-t-il précisé, indiquant qu'il n'y avait pas de nouvelles négociations prévues mais qu'il était prêt à reprendre le travail dans quelques heures s'il le fallait.

Charles Picqué (PS), ministre-président de la Région bruxelloise, a indiqué que son gouvernement avait pris acte des derniers textes du gouvernement. «Certains points restent un problème. On n'a pas pris en compte certains problèmes bruxellois. Je suis décu », a-t-il souligné.

Evelyne Huytebroeck (Ecolo), ministre bruxelloisse de l'Environnement, a déclaré que le gouvernement bruxellois était resté uni au cours des négociations. «Nous avions un certain nombre de questions », a-t-elle dit, affirmant que la Région flamande avait refusé l'accord présenté par le gouvernement fédéral.

DHL, quant-à lui, prend acte du fait qu'aucun accord n'a pu être conclu mardi sur le dossier, a déclaré le directeur commercial de la firme, Xavier De Buck, sur les antennes de la télévision flamande VRT, après avoir entendu la déclaration du Premier ministre Guy Verhofstadt en Commission de la Chambre.

Il n'a pas voulu se prononcer sur le fait que la proposition gouvernementale parle de 22.000 vols de nuit, estimant qu'il convenait d'abord de prendre connaissance d'un éventuel accord dans son intégralité et d'ensuite l'analyser.