De Gucht relativise

Le ministre belge des Affaires étrangères Karel De Gucht a confirmé que le président Joseph Kabila avait refusé de le rencontrer en marge d'un sommet régional de deux jours sur l'Afrique centrale tenu en Tanzanie. «Inacceptable», a-t-il estimé dimanche matin sur les ondes de la VRT-radio, même s'il ne souhaite pas dramatiser cet incident outre mesure.

Belga

Le ministre belge des Affaires étrangères Karel De Gucht a confirmé que le président Joseph Kabila avait refusé de le rencontrer en marge d'un sommet régional de deux jours sur l'Afrique centrale tenu en Tanzanie. «Inacceptable», a-t-il estimé dimanche matin sur les ondes de la VRT-radio, même s'il ne souhaite pas dramatiser cet incident outre mesure.

Les refus successifs de Joseph Kabila de rencontrer Karel De Gucht sont à mettre en relation avec les propos tenus en octobre par le ministre libéral flamand dans le cadre d'une tournée africaine. «J'ai rencontré au Congo peu de responsables politiques qui m'ont laissé une impression convaincante», avait alors déclaré M. De Gucht.

Dimanche matin, ce dernier a souligné qu'il n'avait pas «provoqué d'incident» à la suite des refus du président Kabila de le rencontrer, mais qu'il jugeait la situation «inacceptable». «Notre collaboration avec le Congo est avant tout dirigée vers la population. Si l'on veut tirer des conclusions exagérées de cet incident, qui en paiera les conséquences sinon le peuple congolais ? Kabila ? Non, bien sûr», a-t-il déclaré.

Le ministre maintient par ailleurs ses propos tenus en octobre à propos des dirigeants de l'ancienne colonie belge. «Le grand problème en l'Afrique, et certainement au Congo, c'est la 'good governance'. Ceux qui font correctement leur job ne doivent pas se sentir visés. Je ne m'en prends pas personnellement à Joseph Kabila mais plutôt d'une manière générale à tous ceux qui se montrent incapables de diriger le pays», a encore déclaré M. De Gucht.

Le premier ministre belge Guy Verhofstadt a convoqué l'ambassadeur congolais à Bruxelles lundi matin afin de s'entretenir avec lui des récents évènements.


Le président congolais Joseph Kabila a l'intention d'inviter le ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gucht, à Kinshasa, mais celui-ci ne répondra pas à cette invitation à n'importe quel prix, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. De source belge, on souligne toutefois qu'il ne s'agit dans l'état actuel des choses que d'une invitation formulée "informellement" dans les couloirs du sommet sur les Grands Lacs. Et on laisse entendre que le ministre ne se rendra pas à Kinshasa à n'importe quelle condition, dans une allusion au refus signifié samedi.