Nouveau plan de dispersion du bruit

L'UNION BELGE CONTRE les nuisances des avions (UBCNA) s'est réjouie des démarches de conciliation entreprises entre les Régions bruxelloise et flamande pour arriver à un développement harmonieux du trafic aérien à Zaventem. Pour elle, le plan de dispersion, mis en place par Bert Anciaux (Spirit), « est toujours une très mauvaise décision provisoire et temporaire même si elle perdure depuis un an, qui est soumise à évaluation sur base d'un véritable cadastre du bruit ». Elle s'étonne que Bert Anciaux, actuellement ministre flamand de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, bloque, par un droit de veto, les tentatives des Régions, alors qu'il « n'a plus aucune compétence légale dans ce dossier ».

Le ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS) et la ministre de l'Environnement Evelyne Huytebroeck (Ecolo) proposent, dans une note, d'en revenir grosso modo et provisoirement à l'utilisation historique des pistes de Zaventem remontant à 1999. Dans leur proposition, un nouveau plan serait négocié après le cadastre de bruit. L'asbl Bruxelles Air Libre Brussel se réjouit du projet, mais met les ministres-présidents flamand et bruxellois en garde contre toute politique de transfert des vols des avions de Zaventem d'une zone densément peuplée vers d'autres, tout aussi peuplées. (Avec Belga)

© La Libre Belgique 2005