Henri d'Udekem condamné

Epilogue (provisoire) d'un dossier qui mit en scène des proches de la princesse Mathilde. Vendredi, la cour d'appel de Gand a condamné son oncle et ex-bourgmestre de Poperinge, Henri d'Udekem d'Acoz, à une amende de 3718,40 euros pour confusion d'intérêts dans un dossier l'opposant à Patrick, le père de la princesse.

C.Le. (avec Belga)

Epilogue (provisoire) d'un dossier qui mit en scène des proches de la princesse Mathilde. Vendredi, la cour d'appel de Gand a condamné son oncle et ex-bourgmestre de Poperinge, Henri d'Udekem d'Acoz, à une amende de 3718,40 euros pour confusion d'intérêts dans un dossier l'opposant à Patrick, le père de la princesse. A la base du conflit, une mésentente entre les trois frères d'Udekem d'Acoz, Henri, Raoul et Patrick, suite à des problèmes successoraux. En janvier 1999, le comte Patrick d'Udekem d'Acoz avait acheté en vente publique une petite maison pour disposer d'un pied-à-terre à Proven, le berceau des d'Udekem. Une manière aussi de se rapprocher de la sépulture de sa fille Marie-Alix, décédée dans un tragique accident de la route. En avril 1999, le bourgmestre de Poperinge, Henri d'Udekem, déclarait cependant le bâtiment insalubre. Le différend fut porté devant le tribunal d'Ypres. En juin 2004, celui-ci avait condamné Henri d'Udekem à une amende de 5000 euros. En appel, la cour a estimé qu'Henri d'Udekem savait que l'immeuble était insalubre bien avant sa vente mais que la décision de la déclarer en tant que telle n'est intervenue qu'après celle-ci. Et ce pour empêcher son frère de s'installer à Proven. Outre l'amende, l'ex-maïeur devra verser 1 euro de dédommagement moral à titre provisoire à son frère. Henri d'Udekem envisagerait un recours en cassation.

© La Libre Belgique 2005