Le petit carnet rose de la rue de la Loi

An.H.

L'histoire d'amour flamando-wallonne qui met le monde politico-médiatique flamand sens dessus dessous n'est pas la première «love affair» qui débarque sur la scène publique. Avec des conséquences politiques à géométrie variable.

Il y a dix ans - déjà -, en 1996, le landerneau politique du nord du pays était secoué par l'annonce de la démission de Johan Van Hecke, président du CVP, dix jours avant le congrès qui devait le réélire à la tête de son parti. Craignant que la presse ne publie des articles sur ses problèmes matrimoniaux et sa nouvelle liaison avec Els De Temmerman (journaliste spécialisée en politique africaine), Johan Van Hecke a pris les devants et tiré sa révérence. En outre, à l'époque, l'idée qu'il soit dirigé par un futur divorcé faisait grincer des dents certains au parti social chrétien flamand.

Bis au CVP

Deux ans plus tard, c'est au tour de Wilfried Martens, ex-Premier ministre également CVP, de figurer dans le carnet rose. Il se marie pour la seconde fois avec Ilse Schouteden, cadre dirigeant chez Honeywell Europe. Ensemble, ils auront deux jumelles et un petit garçon, âgé aujourd'hui de 4 ans.

L'été dernier, c'est au tour de Patrick Dewael, actuel ministre VLD de l'Intérieur, d'être contraint de confirmer les allusions, parues dans «Knack», de sa liaison avec Greet Op de Beeck, journaliste à la VRT (qui a quitté depuis le service politique de la chaîne publique flamande).

L'idylle entre Rik Daems, ex-ministre VLD de l'Economie, et Sophie Pécriaux, députée socialiste issue de Manage, innove dans le sens où il s'agit de la première histoire - connue... - entre deux personnes appartenant à des partis et des rôles linguistiques différents.

Du côté francophone aussi, d'heureux événements privés ont eu un retentissement public et «pipole». On se souvient du mariage de la vice-Première ministre socialiste, Laurette Onkelinx, et du constitutionnaliste Marc Uyttendaele, qui avait eu les honneurs des journaux télévisés. Et, plus récemment, la Secrétaire d'Etat aux Familles, Gisèle Mandaila, conviait les photographes de presse à la maternité pour présenter son premier bébé.

© La Libre Belgique 2006