Plus de policiers, plus de caméras...

V.d.W.

A la demande de «La Libre Belgique», l'Institut d'enquête Ivox a réalisé un rapide sondage téléphonique auprès de 1 010 personnes pour tenter d'évaluer le sentiment d'insécurité des gens. Les résultats complets se trouvent sur le site de La Libre Belgique: http://www.lalibre.be (1) Quels enseignements en tirer?

1 Vous sentez-vous en sécurité? Une évidence: c'est à la maison que les gens se sentent le plus en sécurité (89,4 pc). La voiture est aussi considérée comme un lieu sûr (83,3 pc). Les abords des écoles sont relativement préservés (63,9 pc). Mais il y a de grandes différences régionales: en Flandre, le sentiment de sécurité domine aux abords des écoles (70,3 pc), alors qu'il tombe à 55,7 pc à Bruxelles et à 53,5 en Wallonie. En revanche, c'est dans la rue (42,9 pc), dans les bus et métros (37,8 pc) et surtout aux guichets de retrait d'argent (31,8 pc) que le sentiment de sécurité est le plus faible.

Ce sont les personnes titulaires d'un diplôme inférieur qui se sentent le moins en sécurité dans les rues (34,2 pc). C'est aussi en Wallonie et à Bruxelles que le sentiment de sécurité en rue est le plus faible (respectivement 30,3 pc et 31,3 pc contre 51,4 pc pour la Flandre).

2 Faut-il imposer des sanctions financières aux parents des délinquants? Une courte majorité relative des personnes interrogées (44,2 pc) se prononcent en faveur de la suppression des allocations familiales pour les parents de mineurs délinquants. Une voie qui, faut-il le rappeler, n'est pas officiellement retenue par les partis politiques.

3 Doit-on installer plus de caméras de surveillance dans les lieux publics? C'est à cette question que la réponse est la plus nette, sans doute influencée par les derniers développements de l'enquête puisqu'un des agresseurs présumés de Joe a été identifié grâce à la vidéo surveillance: 81,7 pc des personnes interrogées souhaitent donc que l'on installe davantage de caméras de surveillance dans les lieux publics. Et 14 pc s'y opposent.

4 Faut-il renforcer la présence des policiers dans les rues?

Ici aussi la réponse est claire: en moyenne, 76,9 pc des personnes soumises à l'enquête se prononcent pour un renforcement de la présence policière dans les rues et les lieux publics tandis que 17,9 pc sont contre la mesure. On notera que, parmi les opposants, figure une majorité de personnes ayant fait des études universitaires ou supérieures.

Les francophones sont plus nombreux à réclamer des policiers (86,4 pc) que les Flamands (72,1 pc).

Et, parmi les différences, on remarquera encore que les femmes se montrent plus favorables à ce renforcement (80,5 pc) que les hommes (73,2 pc).

5 Qu'est-ce qui explique la délinquance de certains jeunes? C'est l'environnement familial qui arrive en tête de ces explications avec 74,1 pc. Une explication surtout avancée par les Bruxellois (81,6 pc) et un peu moins par les Flamands (70,6 pc).

Comme autre facteur expliquant cette délinquance, on trouve ensuite l'entourage (72 pc) et juste derrière le sentiment d'impunité (65,6 pc). Ce sont surtout les hommes et les personnes disposant d'un diplôme supérieur qui citent ce facteur.

Les autres causes proposées pour expliquer la délinquance sont les médias (28,6 pc) et le milieu scolaire (12 pc).

(1) Sondage réalisé les 24 et 25 avril 2006 auprès de 1 010 personnes de plus de 18 ans (57,9 pc en Flandre, 32,2 pc en Wallonie, 9,9 pc à Bruxelles). La marge d'erreur est de 3,1 pc.

© La Libre Belgique 2006

Sur le même sujet