Le meurtrier devra purger sa peine en Pologne

Le meurtrier présumé de Joe Van Holsbeeck a été arrêté jeudi en début d’après-midi dans le nord-est de la Pologne. La procédure d'extradition est en route.

placeholder
© EPA
AFP

Le meurtrier présumé de Joe Van Holsbeeck pourra être jugé en Belgique après son arrestation jeudi en Pologne, mais il devra purger sa peine dans son pays, a déclaré le procureur du parquet national.

«Selon les procédures liées au mandat d’arrêt européen, l’homme pourra être jugé en Belgique, mais devra purger sa peine en Pologne», a déclaré M. Janusz Kaczmarek.

«Bien sûr, c’est au tribunal polonais de prendre la décision définitive, mais je ne pense pas qu’il prenne une autre décision», a-t-il ajouté.

Selon les procédures prévues, la Belgique doit transmettre à la Pologne l’original du mandat d’arrêt européen sous 48 heures, a-t-il précisé.

Après être entendu par le parquet polonais, l’homme sera par la suite, «extradé aussi rapidement que possible» vers la Belgique, a encore dit M. Kaczmarek.

La procédure d'extradition du meurtrier présumé de Joe Van Holsbeeck, qui a été arrêté jeudi vers 13h50 en Pologne, a été mise en route, a indiqué le parquet de Bruxelles. La juge d'instruction en charge du dossier, Patricia Jaspis, maintient momentanément l'embargo sur les informations concernant ce dossier, a précisé le porte-parole du parquet, Jos Colpin.

"La juge espère pouvoir travailler dans la sérénité sur ce dossier", a-t-il ajouté, sans faire davantage de commentaires. La Belgique demande l'extradition du suspect sur la base d'un mandat d'arrêt européen, avait auparavant indiqué le premier ministre Guy Verhofstadt.

Le meurtrier présumé a été arrêté jeudi dans le nord-est de la Pologne, dans la ville de Suwalki, a annoncé le porte-parole de la police de Varsovie Mariusz Sokolowski.

Le jeune homme, un Polonais de 17 ans, était activement recherché en Pologne, où il s’est enfui après le meurtre de Joe, qui a bouleversé toute la Belgique.

Selon l’enquête, c’est lui qui a porté les cinq coups de couteau fatals à Joe Van Holsbeeck le 12 avril dans le grand hall de la gare centrale de Bruxelles, en pleine heure de pointe.

Son complice présumé, un autre Polonais de 16 ans résidant illégalement en Belgique, a été arrêté lundi.

«D’abord nous l’avons localisé, nous avons vérifié son identité, nous avons suivi sa trace et nous l’avons arrêté », a expliqué dans une conférence de presse le commandant de la police polonaise Marek Bienkowski.

«Le suspect a été complètement surpris », a indiqué Marek Bienkowski qui a déployé 200 policiers pendant deux jours et nuit et un hélicoptère pour l’arrestation. «Je dois dire qu’il était intelligent, il a souvent changé d’endroit et il avait des complices », a-t-il ajouté.

«Après un examen médical, il sera envoyé au bureau du procureur. Celui-ci le présentera devant une cour sur la base d’un mandat d’arrêt européen, et cette cour décidera ou non de le renvoyer en Belgique », a ajouté le commandant de la police.

Selon lui, une deuxième personne a été arrêtée pour l’avoir aidé à se soustraire aux recherches. Il s’agit d’un membre de sa famille

Sur le même sujet