Cariat, président/gérant dégommable

P.P.

Ce n'est pas à l'actualité télévisée mais au... Giro que l'on a dû l'évocation de l'ICDI, jeudi, en commission des Affaires intérieures du Parlement wallon. Un nouvel échange sur le sujet entre la députée (MR) Véronique Cornet et le ministre (PS) Philippe Courard s'en trouva postposé de mardi à hier. Mais d'un jour à l'autre, la question a gagné en relief et on ne peut exclure que la réponse a crû en fermeté... En cause, précisément, la validité des mandats de Lucien Cariat à la tête de l'intercommunale, que l'émission de la RTBF n'a pas évoquée. Actuellement, il en préside le conseil, en est le «fonctionnaire-gérant» en congé politique, vient d'être renommé gérant pour 2 ans à partir du 1 éme r décembre. Il aura alors 67 ans. Possible, légal? Il arrive que l'administration des pensions accorde des dérogations, répond le ministre -dérogations qu'il juge «pas du tout opportunes».

Mais le problème est ailleurs. Doublement.

D'abord, le code wallon de la démocratie locale stipule qu'un conseiller communal, échevin ou bourgmestre d'une commune associée ne peut être administrateur d'une intercommunale s'il en est membre du personnel. En clair, depuis des années, M. Cariat, à la fois échevin de Charleroi et gérant de l'ICDI, ne pourrait en être administrateur, ni a fortiori président. Sauf à plaider que le congé politique lui ôterait sa qualité de membre du personnel, ce qui n'est pas la version du ministre.

Ensuite, il y a les conditions de sa renomination comme gérant effectif. Le MR accuse: la désignation a été actée dans le procès-verbal d'une réunion du Conseil le 6 mars, alors que ce point n'y a fait l'objet ni d'une discussion, ni d'un vote. Le ministre ne confirme ni n'infirme: dès qu'il en fut question au Parlement, le 26 avril, il a fait ouvrir une enquête. Si une irrégularité est avérée, il annulera la délibération litigieuse.

«Tu vas avoir des ennuis»...

Bref, et ce sera le 8 juin, M. Courard pourrait avoir plus d'une raison de dégommer M. Cariat. D'autant que, jeudi, il a fait ouvrir une deuxième enquête, cette fois sur les assertions de «Questions à la une». En attendant, ajoute-t-il, que les administrateurs de l'ICDI prennent leurs responsabilités. Ici, Mme

Cornet, bourgmestre d'une commune (Montigny-le-Tilleul) associée à l'intercommunale, n'est plus d'accord. «Ils ne sont pas en mesure de le faire», réplique-t-elle, non sans frémissements dans la voix. C'est que, se souvient-elle, lorqu'elle elle avait eu l'audace voici 3 ans d'interpeller Van Cau sur l'opportunité pour l'ICDI de sponsoriser le Sporting de Charleroi, Lucien Cariat lui avait signifié: «Si tu continues, tu vas avoir des ennuis»...

© La Libre Belgique 2006