L'échevin Cariat sans attributions à Charleroi

La séance extraordinaire de Collège échevinal de ce lundi a duré près de deux heures, à Charleroi. Avant de s'attarder sur les points de gestion courante, le cas de l'échevin Lucien Cariat, incarcéré depuis jeudi soir, sous l'inculpation de faux et usage de faux, abus de biens sociaux et détournement de fonds publics, des inculpations attachées à sa gestion de l'ICDI, y a été longuement abordé.

BELGA
L'échevin Cariat sans attributions à Charleroi
©BELGA

La séance extraordinaire de Collège échevinal de ce lundi a duré près de deux heures, à Charleroi. Avant de s'attarder sur les points de gestion courante, le cas de l'échevin Lucien Cariat, incarcéré depuis jeudi soir, sous l'inculpation de faux et usage de faux, abus de biens sociaux et détournement de fonds publics, des inculpations attachées à sa gestion de l'ICDI, y a été longuement abordé.

Le bourgmestre de Charleroi, Jacques Van Gompel, a brièvement interrompu la séance de Collège toujours en cours, pour faire part des décisions prises à propos de Lucien Cariat.

Il a été décidé de lui retirer ses attributions, mais aussi de les répartir entre d'autres membres du Collège, «parce qu'on ne peut laisser sans gestionnaire des départements aussi importants, exercés pendant autant d'années avec autant d'efficience par Lucien Cariat», a indiqué Jacques Van Gompel.

L'Ecologie urbaine est ainsi attribuée à Gérard Monseux, déjà échevin de l'Aménagement du territoire; le Tourisme va à Jean-Pol Demacq, en charge de l'Instruction publique; les Associations patriotiques s'ajoutent aux compétences de Claude Bael, échevin de l'Etat civil; le personnel d'entretien, qui avait été provisoirement attribué à Jacques Van Gompel, va à Marc Parmentier, responsable des Bâtiments communaux; le bourgmestre hérite de la compétence de la Propreté publique «à propos de laquelle il annoncera sous peu d'importantes décisions», a-t-il dit.

Le Collège échevinal a également marqué son accord sur les propositions présentées par le bourgmestre, et qui seront débattues à la réunion de lundi soir du Bureau de l'USC (Union socialiste communale); elles touchent à la gestion des intercommunales et des sociétés de logement ainsi qu'à une charte éthique des mandataires.

Le bourgmestre a précisé que ces décisions avaient été prises à l'unanimité, mais que l'échevin sans portefeuille Serge Van Bergen, impliqué dans le dossier de «La Carolorégienne» et qui siège toujours au sein du collège, n'avait pas pris part au vote.

Interrogé sur le fait de savoir si la démission de Lucien Cariat allait lui être demandée, Jacques Van Gompel a expliqué qu'il attendait la décision à prendre demain/mardi par la Chambre du Conseil. Lucien Cariat doit y comparaître, pour une éventuelle prolongation de son mandat d'arrêt.

«La question de cette démission sera envisagée plus tard», a encore indiqué le bourgmestre, qui doit réunir lundi après-midi les treize autres bourgmestres de la région dont les communes sont affiliées à l'ICDI, ainsi que les responsables des autres partis démocratiques et les responsables syndicaux de l'intercommunale.