Le premier mort du carnaval de Binche

Binche a vécu, mardi soir, une première dont la ville se serait bien passée. Un jeune homme de 17 ans tué d'un coup de couteau au cours d'une rixe très violente. La fête, qui a réuni plus de 80 000 personnes, s'est terminée sur ce drame. Une dispute au couteau a par ailleurs fait un blessé grave à Louvain-la-Neuve.

Le premier mort du carnaval de Binche
©EPA
J.-C.M. (avec Belga)

Binche a vécu, mardi soir, une première dont la ville se serait bien passée. Pour la première fois dans l'histoire du carnaval, un incident a entraîné mort d'un homme. Vers 23 heures, un groupe de trois ou quatre jeunes, qui se dirigeait vers la gare, a croisé, rue Buisseret, à proximité de la Grand-Place, un autre groupe, plus important. Une bagarre a éclaté, pour un motif inconnu. Un coup de couteau a été porté, à hauteur des reins, à Yannick Amba-Bongelo, 17 ans, originaire du nord-ouest de la République démocratique du Congo et habitant Braine-le-Comte. Il est tombé au sol puis a été traîné sur plusieurs mètres, avant que ses agresseurs prennent la fuite et se fondent dans la foule des spectateurs du carnaval, encore très dense.

Les secours sont arrivés rapidement. Le jeune homme a été emmené à l'hôpital mais il y est mort deux heures plus tard. Un de ses amis, frappé à coups de poing, a dû être soigné. Les recherches n'ont pas permis de retrouver le groupe d'agresseurs. Mercredi soir, l'arme du crime a été retrouvée non loin de l'endroit où l'agression a été commise. Les policiers de la zone de police l'ont découverte sur une plate-forme voisine de la rue Louis Buisseret. Elle a été transmise pour analyse aux services scientifiques de la police judiciaire fédérale de Charleroi. Quant aux amis de la victime, leur interrogatoire n'a pas permis d'apporter aux enquêteurs d'élément de nature à faire évoluer les recherches. Le dossier a été mis à l'instruction à Charleroi. Le procureur du roi, Christian De Valkeneer, a précisé qu'au cours de la soirée, une autre agression avait eu lieu près de la gare. Un jeune homme a été frappé à coups de couteau, mais sa vie n'est pas en danger. Peu après l'incident, deux suspects ont été interpellés. Il n'existe aucun lien entre les deux dossiers. Hier soir, les enquêteurs suivaient trois ou quatre pistes mais préféraient ne pas donner de détails supplémentaires.

Sur le même sujet