Un Flamand sur deux veut un pays uni

Le monde politique se fourre-t-il le doigt dans l'oeil ? L'on nous concédera cette audace verbale mais le sondage téléphonique "La Libre"/RTBF nous y autorise : alors que le monde politique et les médias serinent à longueur de journée que les Flamands veulent aller plus loin dans la fédéralisation de la Belgique, le sondage fait apparaître qu'une petite mais une majorité quand même de concitoyens du nord veulent le retour à une Belgique unie ! Ecouter le reportage de la Première RTBF dans les rues de Gand, la plus francophone des villes flamandes. Vidéo: regardez le reportage d'un francophone au Coq (RTBF)

Christian Laporte
Un Flamand sur deux veut un pays uni
©LLB

Le monde politique se fourre-t-il le doigt dans l'oeil ? L'on nous concédera cette audace verbale mais le sondage téléphonique "La Libre"/RTBF nous y autorise : alors que le monde politique et les médias serinent à longueur de journée que les Flamands veulent aller plus loin dans la fédéralisation de la Belgique, le sondage fait apparaître qu'une petite mais une majorité quand même de concitoyens du nord veulent le retour à une Belgique unie ! Et ça dans toutes les catégories d'âges. Et l'on n'est pas loin d'une majorité qualifiée de 75 pc si on y ajoute les 23 pc de Flamands favorables à un statu quo institutionnel. En d'autres termes, la "mère de toutes les réformes institutionnelles" que semble promouvoir la classe politique flamande n'a pas la cote. Ils ne sont que 15 pc à prôner une régionalisation approfondie pour 11 pc d'indépendantistes.

Dans la foulée, il était intéressant de sonder les Flamands sur leur attachement à la monarchie. Ils sont aussi exactement 51 pc à demander que l'on ne change rien aux pouvoirs actuels du Roi. Et 8 pc demandent même plus de prérogatives personnelles pour le Souverain... Cela dit, un Flamand sur quatre serait en faveur d'une réduction de ces pouvoirs dans une optique de monarchie protocolaire. Enfin, et ce n'est pas une surprise non plus par rapport à des sondages antérieurs : 17 pc des Flamands, franchement républicains veulent la mort de la monarchie. Un constat : ce n'est que la moitié de l'électorat républicain potentiel si l'on aligne les résultats des partis qui ont inscrit la république comme objectif à plus ou moins long terme à leur programme tels le Vlaams Belang, la Nieuw-Vlaamse Alliantie et Spirit.

Cet attachement sans (trop de) conditions à la Belgique actuelle se reflète aussi dans le choix d'un Premier ministre francophone : 47 pc de nos compatriotes nordistes acceptent l'idée mais près de 40 pc y sont hostiles alors que 13,7 pc demeurent indécis. Sur le choix de ce Premier ministre, comme l'avait montré le sondage beaucoup moins scientifique des Jeunes de B Plus, voici une semaine sur le Meir à Anvers où ils avaient aussi interpellé les passants néerlandophones, c'est Louis Michel (MR) qui offre le meilleur profil de chef du gouvernement fédéral bilingue. Mais Elio Di Rupo et ses efforts permanents pour améliorer son néerlandais talonne le commissaire européen de Jodoigne avec 18,73 pc. Et le troisième de ce classement, Didier Reynders a encore du boulot pour convaincre : il n'a été retenu que par 9,16 pc des Flamands. On ne citera que pour mémoire Laurette Onkelinx dont on oublie que son père Gaston est Limbourgeois et Rudy Demotte qui ne trouve pas grâce malgré un néerlandais très est-flamand...

Si les Flamands ne sont pas hostiles à une alternance linguistique au sommet du gouvernement, ils ne sont qu'un sur trois à demander une circonscription nationale...

Confirmation de tout ce qui précède : un Flamand sur deux se sent d'abord Belge et un sur trois d'abord Flamand... A méditer dans les cénacles politiques...


Fiche technique Ce sondage a été réalisé par téléphone dans la partie néerlandophone du pays. Les personnes interrogées avaient plus de 18 ans et l'échantillon de 1 000 personnes provenait à parts égales des 5 provinces néerlandophones : province d'Anvers, Flandre occidentale, Flandre orientale, Limbourg et Brabant flamand. Les appels ont été effectués les 9 et 10 mars. Marge d'erreur : 3,2 pc.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...