Fehriye Erdal pourra être poursuivie en Belgique

La figure de proue du mouvement kurde d'extrême gauche DHKP-C, Fehriye Erdal, pourra être poursuivie en Belgique pour son implication dans l'assassinat d'un homme d'affaires turc en 1996 à Istanbul, a décidé jeudi la chambre des mises en accusation de Gand.

Fehriye Erdal pourra être poursuivie en Belgique
©BELGA
Belga

La figure de proue du mouvement kurde d'extrême gauche DHKP-C, Fehriye Erdal, pourra être poursuivie en Belgique pour son implication dans l'assassinat d'un homme d'affaires turc en 1996 à Istanbul, a décidé jeudi la chambre des mises en accusation de Gand.

Les avocats de Fehriye Erdal, toujours en fuite actuellement, introduiront probablement un recours en cassation contre l'arrêt de la chambre des mises. L'homme d'affaires Ozdemir Sabanci, sa secrétaire et un autre patron de l'entreprise Sabanci avaient été abattus par des tireurs engagés par le DHKP-C.

Fehriye Erdal est soupçonnée d'avoir laissé entrer les auteurs dans les locaux au moyen d'un badge du personnel. "L'arrêt de la chambre des mises est très clair. Il estime que les juridictions belges sont bien compétentes pour juger de l'affaire. Le dossier est donc renvoyé à la justice de Bruges", a déclaré Me Fernand Schmitz, conseil de la famille de l'homme d'affaires assassiné. La chambre des mises, dans une composition différente, s'était précédemment prononcée sur l'incompétence des juridictions belges, parce que l'assassinat avait été commis avec une arme semi-automatique. La Convention européenne pour la répression du terrorisme n'était donc pas d'application, avait-elle estimé.

La cour de cassation avait cassé cet arrêt et le dossier a été soumis une nouvelle fois à la chambre des mises en accusation de Gand, qui n'a pas soulevé d'objection au jugement de Fehriye Erdal en Belgique.