Angelica et sa mère restent en Belgique

Un tribunal a exigé leur libération. L'avocate l'avait saisi pour mauvais traitements pendant le transfert vers l'aéroport. Où iront-elles? Interview de Me Henkinbrant, avocat d'Ana et Angelica:1. "500 euros d'astreinte par heure" 2. Que vont-elles devenir? 3. "L'aspect médiatique a joué" Faut-il expulser Angelica ? Réagissez sur notre nouveau forum

Angelica et sa mère restent en Belgique
©BELGA
Fabrice Cecchi

Rien ne semblait y faire. Ana Cajamarca et sa fille de 11 ans, Angelica, deux Equatoriennes en situation irrégulière (comme une majorité de leurs compatriotes en Belgique), quitteraient le sol belge à 18 h 50, ce lundi. Direction Quito, la capitale de l'Equateur, avec transit par Amsterdam. L'Office des étrangers avait confirmé cette expulsion malgré la médiatisation croissante du cas d'Angelica, enfermée au centre fermé 127 bis de Steenokkerzeel. Claude Lelièvre, Anne Delvaux et bien d'autres personnalités réclamaient la "libération". On alla même jusqu'à la "first lady" équatorienne, belge de surcroît, qui appelait à la clémence. Mais l'Office répliquait qu'il ne faisait qu'exécuter la loi. Monsieur Dewael, le ministre de l'Intérieur ne flanchait pas. Le futur Premier ministre, Yves Leterme répondait au père d'Angelica, qui lui avait écrit, que la loi devait être appliquée.

Lundi matin, on apprenait donc que Ana et sa famille était transférée vers l'aéroport de Zaventem, plus précisément au centre INAD, un centre fermé situé à l'aéroport réservé aux personnes qui n'ont pas accès au territoire. Elles resteront la journée au centre INAD. C'est un centre comme le 127bis, mais en plus petit", soulignait Mme Ernould, la porte-parole de l'Office des étrangers. "Les cellules n'y sont pas terribles" ajoutait une des avocates de Ana Cajamarca, Me Selma Benkhelifa.

Celle-là même qui quelques heures plus tard saisit le tribunal de première instance. Elle demande de suspendre l'expulsion. Le motif n'est pas l'exiguité des cellules du centre INAD. L'avocate, un médecin et le consul d'Equateur ont pu voir Ana et sa fille dans l'après-midi. Et selon Me Selma Benkhelifa, la maman présentait des traces de coups aux genoux et au thorax et des traces d'entraves aux poignets et aux chevilles. Il y aurait eu mauvais traitements lors du transfert. L'avocate donne des détails: "Ana Cajamarca a été maintenue au sol, un genou planté dans le thorax". Le médecin a dressé un rapport. Des personnalités s'offusquent. Notamment Anne Delvaux: "Il faut des explications. On ne peut accepter que le processus d'expulsion se passe dans la violence. Il faut arrêter l'expulsion. Je veux des éclaircissements".

Qu'allait-il se passer? Normalement, Angelica et Ana devaient décoller de Bruxelles dans deux heures. On apprenait alors que les deux Equatoriennes ne prendraient pas l'avion à Zaventem pour Schipol, l'aéroport d'Amsterdam. Pour la simple et bonne raison, que l'Office avait décidé de les transporter directement en voiture jusque Schipol, ceci étant donné le caractère hautement tendu et médiatique de l'expulsion.

Un peu plus tard, coup de tonnerre: le tribunal répond positivement à la plainte et ordonne la libération immédiate d'Angelica et sa mère sous peine d'une astreinte de 500 euros par heure. L'Office cède. Nous allons respecter la décision du tribunal de première instance et libérer les deux ressortissantes équatoriennes dès que la décision aura été notifiée, indiquait un porte-parole, Geert De Vulder. Et celui-ci d'ajouter que la camionnette deux occupantes équatoriennes étaient sur le chemin du retour... vers Bruxelles.

Où iront désormais Ana Cajamarca et sa fille? Difficile de savoir. On est en tout cas dans une situation paradoxale où un tribunal ordonne de laisser libre deux personnes que l'Etat impose d'expulser. Car Angelica et sa mère restent en situation irrégulière. L'histoire est sans doute loin d'être arrivée au mot "fin".

  • Interview de Me Henkinbrant (à 18 h 30), avocat d'Ana et Angelica:
    1. "500 euros d'astreinte par heure"
    2. Que vont-elles devenir?
    3. "L'aspect médiatique a joué"
  • Faut-il expulser Angelica ? Réagissez sur notre nouveau forum

  • Sur le même sujet