Anne Malherbe soulagée mais très affectée

Anne Malherbe, l'épouse du président de l'Equateur Rafael Correa, restait, lundi soir, sous le coup de l'émotion lorsque nous lui avons demandé comment elle réagissait à l'annonce de la libération d'Angelica Cajamarca et sa maman Ana.

J.-C.M.

Anne Malherbe, l'épouse du président de l'Equateur Rafael Correa, restait, lundi soir, sous le coup de l'émotion lorsque nous lui avons demandé comment elle réagissait à l'annonce de la libération d'Angelica Cajamarca et sa maman Ana.

"Vous me demandez si cette nouvelle me réjouit. Il n'est vraiment pas question de se réjouir. Tout ce qui s'est passé m'attriste et la journée de lundi a encore été terrible. Je suis triste d'avoir vécu ces événements. Je réagis comme tout le monde. Il est choquant de voir un enfant en prison. Cela retourne les tripes. On a tous des enfants et on ne peut pas ne pas réagir à la vue d'une petite fille derrière des barreaux alors qu'elle n'a rien fait."

Rentrer au paysMme Malherbe veut bien entendre le mot "soulagement" mais elle est consciente que rien n'est fondamentalement réglé.

"Je ne connais pas le fond du problème et je me garderai bien de juger de la pertinence des lois belges mais je crois qu'il doit y avoir moyen d'éviter que des personnes restent plusieurs années sur le territoire de la Belgique avant d'être fixées sur leur sort."

Anne Malherbe souhaite que son pays retienne lui aussi la leçon de ce qui vient de se passer. "Les gouvernements précédents encourageaient l'émigration. Ce qu'il faut désormais, c'est prendre des mesures et effectuer des démarches pour permettre aux exilés de rentrer au pays."

Elle espère aussi qu'un dialogue pourra s'instaurer entre la Belgique et l'Equateur pour éviter que d'autres paient les conséquences d'une situation injuste et difficilement supportable sur le plan humain.

Sur VTM, Mme Malherbe avait exprimé "sa honte d'être Belge". Dimanche, elle avait rendu visite à Angelica et à sa maman. "La mère et la fille sont traumatisées", avait-elle déclaré à sa sortie du centre 127 bis.

Sur le même sujet