Anne Malherbe: "Des pratiques dignes de la Gestapo"

Anne Malherbe, l'épouse belge du président équatorien Rafael Correa, qualifie la politique belge d'immigration d'"hypocrite" et reproche à la Belgique ses "pratiques dignes de la Gestapo", écrit ce vendredi "Het Laatste Nieuws".

Anne Malherbe, l'épouse belge du président équatorien Rafael Correa, qualifie la politique belge d'immigration d'"hypocrite" et reproche à la Belgique ses "pratiques dignes de la Gestapo", écrit vendredi "Het Laatste Nieuws".

Dans une interview avec une agence de presse espagnole, Anne Malherbe s'emporte à nouveau à propos de l'affaire Angelica, dans le cadre de laquelle elle avait déjà largement critiqué la Belgique. "Il n'est quand même pas admissible de laisser une jeune fille de 11 ans étudier pendant cinq ans puis, au début des vacances, de l'arrêter et de l'expulser. Cela ressemble aux pratiques de la Gestapo." Anne Malherbe ajoute espérer que le prochain gouvernement belge mettra en place une politique d'immigration "moins violente envers les enfants".