Le "sphinx" Herman Van Rompuy attend son heure

Quand il franchit les grilles du domaine de Val Duchesse, Herman Van Rompuy ne perd pas de temps à ouvrir les fenêtres de sa limousine. Répondre aux journalistes ? Très peu pour le négociateur CD&V.L'édito de F. Van de Woestyne: "Dans l'intérêt du citoyen"

Le "sphinx" Herman Van Rompuy attend son heure
©BELGA
M. Bu.

Quand il franchit les grilles du domaine de Val Duchesse, Herman Van Rompuy ne perd pas de temps à ouvrir les fenêtres de sa limousine. Répondre aux journalistes ? Très peu pour le négociateur CD&V. Mais il n'y a pas qu'à l'extérieur du château, pourtant, que l'ex-ministre du Budget des gouvernements Dehaene joue les rois du silence. A l'intérieur aussi : "J'ai assisté à plusieurs réunions avec lui , raconte un négociateur francophone, à part bonjour, il n'a pas dit un seul mot."

"C'est un sphinx, il semble attendre son heure" , poursuit ce francophone. Un Flamand : "Il est comme une statue, il n'intervient que très rarement lors des débats." Il n'en fallait guère plus, dès lors, pour imaginer le calife Van Rompuy prendre la place du sultan Leterme. "Le patron du CD&V Jo Vandeurzen parle et donne son avis sur tout, Van Rompuy, lui, soutient Leterme comme la corde soutient le pendu", raille un négociateur.

"Ne pas faire d'ombre au formateur"

Le Brabançon flamand, chantre de la rigueur budgétaire et mémoire de son parti, n'a que très partiellement la confiance du formateur. Yves Leterme se méfie d'Herman Van Rompuy. Et cette méfiance plombe l'atmosphère : "On sent maintenant que Van Rompuy hésite à intervenir sur une série de sujets pour ne pas faire de l'ombre au formateur" , dit un négociateur. "Tout le monde a les yeux rivés sur lui en permanence et attend ce qu'il va dire" , détaille un autre participant des négociations.

Le CDH, ulcéré par le coup de téléphone de Leterme à la VRT pour dénoncer les absences de Joëlle Milquet, pourrait composer avec Van Rompuy à la barre. "On le sait plus souple que Leterme sur une série de thèmes qui nous tiennent à coeur" , place un humaniste. Sur les soins de santé ou sur la sécurité, par exemple : "Sa tonalité nous correspond mieux."

Les récentes saillies communautaires du frère (Eric) et du fils (Peter) Van Rompuy n'ont pas contribué à la paix des ménages. "Ne soyez pas naïfs , commente un négociateur , si vous pensez que le fils ou le frère bouge le petit doigt sans qu'Herman ne les ait autorisés à le faire, vous vous trompez lourdement." La maison CD&V/N-VA est sous tension. Certes Leterme - et les 800 000 voix décrochées le 10 juin dernier -, reste incontournable, mais "l'inélégance avec laquelle il a traité Jean-Luc Dehaene jouera contre lui, tôt ou tard ", fait-on remarquer au sein du cartel. "Yves Leterme s'est mis une série de personnes à dos, il est trop tôt pour qu'elles sortent à découvert..."

Sur le même sujet