Vous avez dit "chef de file" ?

On aurait envie de parler de vieux lion, mais l'adjectif ne serait pas des plus aimables et le symbole des plus mal choisis. On le croit souvent FDF mais le bourgmestre de Wezembeek-Oppem, François van Hoobrouck d'Aspre est un libéral bruxellois (MR-LB).

(P.G.)

On aurait envie de parler de vieux lion, mais l'adjectif ne serait pas des plus aimables et le symbole des plus mal choisis. On le croit souvent FDF mais le bourgmestre de Wezembeek-Oppem, François van Hoobrouck d'Aspre est un libéral bruxellois (MR-LB). On pourrait aussi croire qu'il a fait toute sa carrière dans la politique dans son fief, mais c'est dans les affaires qu'il a longtemps exercé - comme chef d'entreprise(s) - et parfois très loin de Wezembeek : il a notamment vécu 5 ans en Colombie pendant les années soixante.

C'est en 1994 qu'il est devenu bourgmestre, en signant à l'époque (autres temps !) un accord avec le cartel d'opposition flamande DWO, contre la liste bilingue du bourgmestre d'alors, l'Entente communale de Baudouin De Grunne. Les priorités du moment étaient loin du communautaire : pour François van Hoobrouck, l'ancien bourgmestre n'avait pas su répondre aux défis posés par l'urbanisation croissante de sa commune. En 2006, sa troisième réélection n'a pas vraiment posé problème, au niveau des sièges obtenus s'entend : 18 contre 5, comme à Kraainem, la commune voisine. Depuis, à l'instar de ses collègues de Kraainem et de Linkebeek, ce bridgeur accompli attend sa nomination.