Un bébé abandonné dans la "boîte à bébés"

Un nouveau-né a été retrouvé samedi dans la "boîte à bébés" de l'asbl flamande Moeders voor Moeders à Borgerhout. Le petit garçon, âgé de cinq à six jours à peine, a été appelé Thomas De Kleine. La présidente du CPAS, Monica De Coninck, tutrice de l'enfant selon la procédure habituelle, a rendu visite au bébé lundi après-midi.

Belga
Un bébé abandonné dans la "boîte à bébés"
©BELGA

Un nouveau-né a été retrouvé samedi dans la "boîte à bébés" de l'asbl flamande Moeders voor Moeders (Des mères pour les mères) à Borgerhout. Le petit garçon, âgé de cinq à six jours à peine, a été appelé Thomas De Kleine. La présidente du CPAS, Monica De Coninck, tutrice de l'enfant selon la procédure habituelle, a rendu visite au bébé lundi après-midi.

Le bébé a été déposé dans la "boîte à bébés" samedi vers 11h45. C'est la première fois que cette boîte, mise à disposition depuis fin septembre 2000, est utilisée.

Les collaborateurs de Moeders voor Moeders ont été prévenus grâce à un système d'alarme et le bébé a ainsi été recueilli dans les minutes suivantes. Le petit était en bonne santé, n'avait pas faim, était lavé et portait de jolis petits vêtements. Le bébé a passé le week-end chez des volontaires de l'asbl.

Quelques-unes des collaboratrices au sein de Moeders voor Moeders ont décidé d'appeler l'enfant Thomas Nicolaas. La présidente du CPAS, Monica De Coninck, qui devient la tutrice du bébé selon la procédure habituelle, a choisi le nom de famille: De Kleine. "C'est ainsi que nous appelons tous les bébés abandonnés à Anvers", explique Monica De Coninck.

Thomas a été emmené lundi au foyer pour enfants anversois Good Engels. Sa tutrice Monica De Coninck lui a rendu visite lundi à 15h. "Thomas restera quatre à six semaines dans ce foyer d'accueil. Pendant ce temps, nous lui chercherons une famille d'accueil. Si les parents ne se manifestent pas ou s'ils ne veulent pas récupérer leur enfant, la famille d'accueil pourra adopter l'enfant", explique Monica De Coninck.

Bien que ce soit la première fois que la "boîte à bébé" est utilisée, l'asbl Moeders voor Moeders estime que la boîte a démontré toute son utilité au travers de ce cas. Elle demande par ailleurs que son numéro de téléphone soit repris dans la liste des numéros urgents. "Nous avons beaucoup de peine à faire connaître cette "boîte à bébés", dit-on du côté de l'asbl. "Si des boîtes à bébés peuvent sauver la vie de quelques enfants, il faut en parler", considère Monica De Coninck.