Une succession fort attendue à Anvers

A force de se focaliser sur le départ annoncé du cardinal Danneels en juin prochain, on avait presque oublié que ce ne serait pas le seul changement dans la hiérarchie catholique belge en 2008. Depuis ce lundi, le diocèse d'Anvers est en effet officieusement orphelin de son évêque Mgr Paul Van den Berghe qui a franchi au lendemain de la fête de l'Epiphanie le cap fatidique des 75 ans...

Une succession fort attendue à Anvers
©BELGA
Christian Laporte

A force de se focaliser sur le départ annoncé du cardinal Danneels en juin prochain, on avait presque oublié que ce ne serait pas le seul changement dans la hiérarchie catholique belge en 2008. Depuis ce lundi, le diocèse d'Anvers est en effet officieusement orphelin de son évêque Mgr Paul Van den Berghe qui a franchi au lendemain de la fête de l'Epiphanie le cap fatidique des 75 ans... Comme l'a expliqué la porte-parole du diocèse d'Anvers, Rita Boeren, la lettre de démission est partie pour Rome mais cela ne signifie pas nécessairement qu'un successeur émergera très vite. En fait, pour l'heure, il est impossible de déterminer si Benoît XVI nommera rapidement un nouvel évêque et, en attendant, tout en s'installant chez les Soeurs hospitalières d'Anvers, chères à son coeur, Mgr Van den Berghe continuera à gérer le diocèse tout en (re) devenant simple aumônier... En même temps, il se replongera encore plus que de coutume dans la Bible dont il est un analyste passionné.

Avec les sans-papiers

Originaire de Grammont, l'évêque sortant qui avait succédé à... Godfried Danneels (qui n'occupa le siège épiscopal anversois que pendant trois ans), ne se fit guère remarquer sur la scène médiatique même s'il joua un rôle certain dans le dialogue oecuménique et interreligieux dans la métropole portuaire. Ces dernières années, il s'engagea aussi à fond dans le combat pour les demandeurs d'asile, ce qui l'amena à se frotter au ministre de l'Intérieur, Patrick Dewael. Il soutint aussi la Communauté Sant'Egidio dans ces démarches pour une plus grande humanité envers les sans-papiers.

Qui va lui succéder ? Comme pour le cardinal Danneels, les candidats ne manquent pas, à la fois dans le diocèse et en dehors. Parmi eux, on mentionnera le P. Rik Hoet, conseiller spirituel de Sant'Egidio et responsable de Missio. Ce professeur bibliste est aussi un artisan du dialogue interreligieux - et même du... trialogue avec les Juifs et les musulmans ! - ce qui lui a valu d'être récemment mis à l'honneur par le roi Albert. D'aucuns citent aussi l'actuel évêque de Bruxelles, Mgr Jozef De Kesel mais ce dernier apparaît par ailleurs comme un candidat idéal pour Malines-Bruxelles après le cardinal Danneels. Dans les milieux conservateurs on croise les doigts pour Luc De Maere qui porte déjà le titre de... Monseigneur parce qu'il a été nommé chapelain du Pape en 2006 pour services rendus. Ce prêtre qui dirige la paroisse anversoise de Saint-Jacques est un zélateur acharné du latin dans l'Eglise. On a également signalé sa présence parmi les supporters de Mgr Léonard à la chapelle du Rempart à Namur après l'interview que l'on sait à "Télémoustique". Mais la solution pourrait venir de... Rome où au moins trois ecclésiastiques belges sont pointés par les observateurs : il y a Léon Lemmens, responsable au sein de la curie des relations avec les Eglises orientales; puis Jan Dumon, secrétaire général des OEuvres missionnaires de Saint-Pierre Apôtre et, last but not least, Johan Bonny, l'actuel directeur du Collège belge de Rome. La succession s'annonce passionnante à l'ombre de la cathédrale Notre-Dame...