Première : une manif contre la scientologie !

Du jamais vu, si tout se réalise comme prévu par le groupe de lutte contre l'"Eglise" de scientologie, "Anonymous". Après avoir appelé voilà peu de temps au harcèlement des sites Internet de la scientologie, ce mouvement international - et qui a semble-t-il un pilier belge - organise, le dimanche 10 février, une manifestation tout aussi internationale. Sur le site américain de NBC11, "Anonymous" annonçait lundi ne pas désespérer de réunir quelque 300 000 personnes. Aux Etats-Unis mais aussi en Europe. Et, en particulier, à Bruxelles où les scientologues ont établi un siège majeur.

Roland Planchar

Du jamais vu, si tout se réalise comme prévu par le groupe de lutte contre l'"Eglise" de scientologie, "Anonymous". Après avoir appelé voilà peu de temps au harcèlement des sites Internet de la scientologie, ce mouvement international - et qui a semble-t-il un pilier belge - organise, le dimanche 10 février, une manifestation tout aussi internationale. Sur le site américain de NBC11, "Anonymous" annonçait lundi ne pas désespérer de réunir quelque 300 000 personnes. Aux Etats-Unis mais aussi en Europe. Et, en particulier, à Bruxelles où les scientologues ont établi un siège majeur.

Partout, l'heure de rassemblement sera la même : 11 heures locales(1). Partout, la violence sera exclue au profit de la bonne humeur, annonce "Anonymous". Mais partout, le slogan "Nous n'oublions pas, nous ne pardonnons pas et nous sommes nombreux" pourrait fleurir...

C'est que la scientologie est réputée, dans plusieurs pays dont le nôtre, être une organisation sectaire. Côté droit commun, elle a de surcroît été inculpée en Belgique, même en tant que personne morale, pour organisation criminelle et association de malfaiteurs ainsi que pour des infractions d'extorsion, d'escroquerie et on en passe. Le parquet fédéral belge avait tracé un réquisitoire en ce sens en septembre 2007 (l'"Eglise" étant présumée innocente en l'attente d'un jugement).

Bref, si la manifestation obtient un certain succès, à Bruxelles et ailleurs, ce sera la première fois que d'anciens adeptes floués et ceux qui critiquent les sectes seront aussi visibles.

Or, pour les scientologues, cela tombe mal car, confrontée au vieillissement de ses adhérents et à une fréquentation hésitante, leur multinationale change petit à petit ses méthodes de recrutement et de communication pour tenter de redorer son image.

(1) Le rassemblement est prévu à la station de métro "Parc", en surface, à partir de 11 heures; les manifestants se déplaceront au siège du 91, rue de la Loi, pour l'après-midi. Voir http://anonymousbelgium.jottit.com/