Nouvelle grosse opération FIPA

623 personnes ont été contrôlées mardi par la police dans le cadre d'une nouvelle opération FIPA (Full Integrated Police Action), la 33ème du nom, menée entre 9 et 22h00 dans l'agglomération bruxelloise et une partie du Brabant wallon. 26 personnes étaient signalées à rechercher dans les banques de données de la police, a-t-on appris auprès du commissaire divisionnaire Michaël Jonniaux.

Belga
Nouvelle grosse opération FIPA
©Bernard Demoulin

623 personnes ont été contrôlées mardi par la police dans le cadre d'une nouvelle opération FIPA (Full Integrated Police Action), la 33ème du nom, menée entre 9 et 22h00 dans l'agglomération bruxelloise et une partie du Brabant wallon. 26 personnes étaient signalées à rechercher dans les banques de données de la police, a-t-on appris auprès du commissaire divisionnaire Michaël Jonniaux.

Une personne était signalée à rechercher dans le cadre d'une ordonnance de capture suite à sa condamnation à une peine de deux ans d'emprisonnement pour des faits d'attentat à la pudeur. Une personne a été prise en possession d'un kilo de cocaïne à bord d'un train à la gare du Nord à Bruxelles et qui provenait d'Amsterdam. Un mineur signalé en fugue a été retrouvé lors de l'opération. Une personne a été interpellée pour un fait de dégradation volontaire.

Au total, 35 personnes ont été arrêtées judiciairement dont six ont été mises à disposition du parquet parmi lesquelles figurent quatre jeunes en décrochage scolaire. 59 personnes ont été arrêtées administrativement. Une majorité de ces personnes étaient en séjour illégal en Belgique et les autres ont été arrêtées essentiellement dans le cadre d'ivresse publique ou de trouble de l'ordre public.

Cette nouvelle action visait plus spécifiquement la criminalité dans et autour des transports publics. Des contrôles ont été menés durant toute la journée mardi sur les rames du métro bruxellois, sur les lignes des bus et de trams ainsi que dans les gares et les trains de la SNCB. Les services de sécurité de la STIB ont contrôlé 25303 usagers dont 602 étaient dépourvus de ticket, soit un taux de fraude de 2,38 pc. Les services de sécurité de De Lijn ont contrôlé 6317 voyageurs dont 91 n'étaient pas en possession de ticket, soit un taux de fraude de 1,44 pc.

Le taux de fraude au niveau de la STIB a considérablement diminué depuis les premières opérations menées vers 2003 où il était situé entre 5 et 10 pc. selon la police. Une attention particulière a été accordée au décrochage scolaire. Sept jeunes contrôlés étaient en décrochage scolaire et quatre d'entre eux ont été mis à disposition du parquet. Le nombre de jeunes en décrochage scolaire a fortement diminué par rapport à la précédente opération où 33 jeunes avaient été interpellés dans ce cadre. Près de 200 policiers et plus de 100 contrôleurs des services de sécurité des sociétés de transport ont été mobilisés dans le cadre de cette action.

Les six zones de police locale bruxelloises ainsi que celle de Braine-l'Alleud ont collaboré avec la police fédérale des chemins de fer de Bruxelles et de Charleroi, les corps d'intervention de la police fédérale de Bruxelles et de Nivelles, le service d'appui aérien de la police fédérale et avec les services de sécurité de la STIB, de De Lijn, des TEC et de Securail (SNCB). Sur les 33 opérations FIPA menées à Bruxelles et dans le Brabant wallon, douze étaient orientées contre la criminalité dans les transports en commun. Aucun incident n'a été signalé au cours de cette 33ème opération FIPA. Une nouvelle action similaire devrait être menée dans le courant de l'année 2008.