Objectif de Mme Lizin: Fermer Guantanamo en 2008

La sénatrice Anne-Marie Lizin (PS), représentante spéciale de l'assemblée parlementaire de l'OSCE pour Guantanamo, est d'avis que le camp de détention américain basé à Cuba "peut être fermé en 2008", a-t-elle indiqué lundi au cours d'une conférence de presse.

Objectif de Mme Lizin: Fermer Guantanamo en 2008
©BELGA
Belga

La sénatrice Anne-Marie Lizin (PS), représentante spéciale de l'assemblée parlementaire de l'OSCE pour Guantanamo, est d'avis que le camp de détention américain basé à Cuba "peut être fermé en 2008", a-t-elle indiqué lundi au cours d'une conférence de presse.

Un des obstacles qu'il conviendra de lever consiste à trouver une solution pour les 23 détenus considérés comme "non dangereux" ("no longer enemy combatant") par les autorités américaines mais qui, selon les mêmes autorités, ne sont pas transférables dans leur pays d'origine où leur vie serait en danger, a indiqué Mme lizin. Des négociations sont en cours avec les organisations internationales en vue de leur octroyer un statut de réfugié et avec les Etats membres de l'OSCE, ou d'autres Etats, en vue de les accueillir.

Parmi ces 23 détenus figurent 16 Chinois musulmans, des Ouïghours. A l'instar d'autres pays, la Belgique s'est vu proposer d'en accueillir sur son territoire mais n'a pas pu répondre (ni favorablement ni défavorablement) à la demande pour cause d'affaires courantes. Selon Anne-Marie Lizin, un accueil sur le territoire belge ne serait pas illogique. "Il y a une communauté ouïghoure en Belgique", a-t-elle indiqué lundi.

La rapporteuse spéciale a écrit le 27 mars aux Etats de l'OSCE, ainsi qu'aux non participants qui ont des ressortissants à Guantanamo, afin qu'ils reprennent leurs nationaux, pour les juger le cas échéant, ou qu'ils accueillent des non nationaux dits "non dangereux" comme cela avait déjà été recommandé dans un rapport datant de juillet 2006. En ce qui concerne cette dernière catégorie de prisonniers, qui reprend essentiellement les Ouïghours chinois, les réponses des Etats ont souvent été "de caractère diplomatique", écrit la sénatrice belge dans une note préparatoire à un nouveau rapport sur Guantanamo.

Au total, il reste 278 prisonniers sur la base américaine dont une centaine de Yéménites. Les négociations en vue du rapatriement des "nationaux" pourraient être accélérées, note Mme Lizin. La campagne présidentielle aux Etats-unis pourrait être à l'origine d'une accélération des mécanismes de retour. "Guantanamo peut être fermé en 2008", a indiqué lundi la sénatrice PS. Anne-Marie Lizin s'est rendue pour la troisième fois à Guantanamo les 26 et 27 mars. A l'occasion de sa visite, elle a notamment rencontré le général Thomas Hartmann, conseiller auprès de l'Autorité de tutelle des commissions militaires. Selon Mme Lizin, le général Hartmann a indiqué que "51 procès seront lancés à Guantanamo, vraisemblablement début mai". Cependant, les noms de 13 accusés seulement ont été rendus publics dont 6 suspects pour les attentats du 11 septembre.

Mme Lizin a par ailleurs indiqué lundi avoir évoqué lors de sa visite le cas de Samir Al-Haj, caméraman de la chaîne Al-Jazeera dont l'issue s'annonce positive. Des négociations sont en cours entre autorités américaines et soudanaises. "La discussion pour le libérer continue. Ils (les Américains) ont bon espoir d'aboutir", a indiqué Mme Lizin. Dans la note qui sert de préparation à son rapport pour l'assemblée parlementaire qui se tiendra en juillet à Astana au Kazakhstan, la parlementaire belge "exhorte les Autorités américaines à tout mettre en oeuvre afin que le centre de détention de Guantanamo Bay, qui continue à nuire à la réputation démocratique des Etats-Unis, soit fermé et les détenus transférés sans délai".

Mme Lizin a par ailleurs écrit un livre qui témoigne de son action en la matière. Préfacé par l'ancien secrétaire général des Nations-unies, Boutros Boutros-Ghali, il s'intitule "Mission Guantanamo. Les négociations secrètes pour vider la prison de la Navy".