Budget : un trou de 431millions

Le Bureau du plan, qui a été chargé par le secrétaire d'Etat au Budget, Melchior Wathelet, d'évaluer l'impact budgétaire de l'évolution macroéconomique, pointe un trou de 431 millions d'euros là où on prévoyait l'équilibre, annonce vendredi "L'Echo".

Belga

Le Bureau du plan, qui a été chargé par le secrétaire d'Etat au Budget, Melchior Wathelet (CDH), d'évaluer l'impact budgétaire de l'évolution macroéconomique, pointe un trou de 431 millions d'euros là où on prévoyait l'équilibre, annonce vendredi "L'Echo". Ce trou provient avant tout de l'inflation, et plus particulièrement de l'impact de l'indexation des salaires et des allocations, souligne le journal. Le Bureau du plan constate que le consensus de croissance se situe désormais à 1,7 pc, soit 0,2 pc en-dessous du chiffre retenu lors de la confection du budget. En ce qui concerne l'inflation, la Bureau du plan table désormais sur 3,5 pc au lieu de 3 pc, essentiellement en raison du coût de l'énergie. Le ralentissement de la conjoncture internationale réduira le développement des activités économiques et, par conséquent, les recettes de l'Etat de 103 millions, selon le Bureau du plan.