Les bourgmestres sont confiants

Après avoir été entendus pendant plus d'une heure trente, les trois bourgmestres de communes à facilités de la périphérie bruxelloise ont dit faire confiance dans la démarche des représentants du Conseil de l'Europe.Périphérie: les consultations ont démarré

Belga
Les bourgmestres sont confiants
©BELGA

Après avoir été entendus pendant plus d'une heure trente, mardi soir, les trois bourgmestres de communes à facilités de la périphérie bruxelloise ont dit faire confiance dans la démarche des représentants du Conseil de l'Europe venus consulter tous azimuts sur les raisons de leur non-nomination par le ministre flamand des Affaires intérieures.

"Nous sommes confiants. Nous avons été écoutés dans un climat très constructif par des membres du Conseil qui connaissent leur dossier impeccablement", a affirmé le bourgmestre de la commune de Wezembeek-Oppem, entouré de ses collègues de Crainhem, Arnold d'Oreye, et de Linkebeek, Damien Thiéry.

Comme à l'issue de leurs autres entretiens du jour, les délégués du Conseil de l'Europe se sont refusés à tout commentaire, au terme de leur première journée d'information.

Mercredi, ils rencontreront le ministre-président de la Communauté germanophone, Karl-Heinz Lambertz, des représentants de l'Union des Villes et communes de Flandre, Hervé Doyen, qui préside la commission des affaires intérieures du parlement bruxellois, Marleen Vanderpoorten, présidente du parlement flamand, ainsi que des représentants de l'Union des Francophones de la périphérie. Ils feront le point sur leur mission, devant la presse, à 16h30.