Ghlin: Les auteurs sont identifiés, mais toujours en fuite

Les deux individus qui ont violemment agressé un professeur mardi après-midi, en plein cours, sur le site de Ghlin du Centre scolaire Don Bosco de Quiévrain, sont toujours en fuite mais ont été identifiés par les enquêteurs, a annoncé La Première (RTBF) sur ses ondes jeudi matin. MR: Le manque de places, un problème qui perdure Ecolo demande l'exécution des mesures des juges Au chevet d'une école poignardée

BELGA
Ghlin: Les auteurs sont identifiés, mais toujours en fuite
©BELGA

Les deux individus qui ont violemment agressé un professeur mardi après-midi, en plein cours, sur le site de Ghlin du Centre scolaire Don Bosco de Quiévrain, sont toujours en fuite mais ont été identifiés par les enquêteurs, a annoncé La Première (RTBF) sur ses ondes jeudi matin.

Le jeune élève qui avait commandité l'expédition punitive a, quant à lui, pu retourner dans sa famille car plus aucune place n'est actuellement disponible dans les centres en milieu ouvert ou fermé.

La police n'a toujours pas localisé les deux auteurs de la violente agression. Le professeur, Mohammed N., 36 ans, était intervenu dans une classe pour éjecter un élève chahuteur. Ce dernier avait alors appelé deux personnes étrangères à l'établissement à sa rescousse. Les deux individus ont asséné plusieurs coups au professeur. L'un d'eux a frappé la victime à l'aide d'une arme blanche au dos et au visage.

Les enquêteurs ont identifié un de ces agresseurs comme étant le frère de l'élève commanditaire. Ce mineur de 15 ans, malgré une ordonnance de placement prise par le juge de la jeunesse, n'a pu être placé dans un centre, faute de place, et a donc regagné le domicile familial.