Jean-Marie Dedecker jette Yves Leterme en bas du podium

Quand Jean-Marie Dedecker a quitté le judo pour la politique, personne n'aurait parié un kopeck sur ce scénario mais voilà : avec probablement un solide coup de pouce des circonstances, le patron de la Lijst Dedecker est bel et bien devenu l'homme politique le plus populaire de Flandre. A la veille des élections de juin 2007, il affichait 14 points de popularité.

Quand Jean-Marie Dedecker a quitté le judo pour la politique, personne n'aurait parié un kopeck sur ce scénario mais voilà : avec probablement un solide coup de pouce des circonstances, le patron de la Lijst Dedecker est bel et bien devenu l'homme politique le plus populaire de Flandre. A la veille des élections de juin 2007, il affichait 14 points de popularité. Le voici à 40 (+4).

Derrière lui, l'homme qui a largement contribué à mettre fin à l'aventure du cartel : le ministre-Président flamand Kris Peeters (CD&V). Celui-ci affiche 36 points (+8 ; de loin la plus belle progression du classement). Point commun entre les deux hommes : ils ne figuraient pas du tout dans ce classement il y a cinq ans. Le second ne faisait même pas de politique.

En troisième position, on retrouve Guy Verhofstadt (Open VLD), à 34 points (+4). L'ex-Premier ministre se hisse donc sur le podium dans les trois Régions. L'actuel occupant du 16, rue de la Loi le suit à 32 points, une dégringolade de 11 points ! C'est le plus mauvais score d'Yves Leterme depuis mars 2005. Et la première fois depuis les derniers instants de Jean-Luc Dehaene à ce poste - c'était en 1999 - qu'un Premier ministre en fonction n'occupe pas l'une des trois premières places ! Par contre, cet autre protagoniste du psychodrame du cartel qu'est Bart De Wever voit son score inchangé : 22 points. Le président de la N-VA occupe la cinquième place du classement et est devancé par le ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht (27 points) qui, en baisse de 4 points, n'en reste pas moins de loin le libéral "actif" le plus populaire.

Les représentants du SP.A font mieux que leur parti : 5 classés parmi les 20 premiers. Frank Vandenbroucke fait 22 points, la présidente Caroline Gennez, 18, et Bruno Tobback, 15. A l'écart de la vie politique nationale, Johan Vande Lanotte (19 points) et Steve Stevaert (15 points) restent populaires. Par contre, avec 13 points, le premier VLPro, Bert Anciaux, en tête de notre baromètre il y a dix ans, n'arrive plus à intégrer le Top 20.

Sous la barre des 15 points, on trouve encore les CD&V Herman Van Rompuy (14) et Jo Vandeurzen (13), la présidente de Groen ! Mieke Vogels, également à 13 points, l'ex-ministre N-VA Geert Bourgeois (11) et le libéral Marino Keulen (10). La nouvelle présidente du CD&V, Marianne Thyssen, a encore un peu de mal à percer, avec 8 points seulement.

Sur le même sujet