Les parachutes dorés limités à 12 mois

Un accord est intervenu vendredi au sein du Conseil des ministres au sujet des parachutes dorés. Les indemnités de départ seront limitées à l'équivalent de 12 mois du salaire fixe. Pour les personnes ayant plus de 20 ans d'ancienneté, "et donc dans des cas très limités", précise le PS, l'indemnité pourra monter jusque 15 ou 18 mois de salaire fixe.Ecolo : les dirigeants du BEL20 s'en sortent bienLes 50 patrons français les mieux payésLaissez la justice faire son travailParachutes et préavis, ne pas confondre

Belga
Les parachutes dorés limités à 12 mois
©D.R.

Un accord est intervenu vendredi au sein du Conseil des ministres au sujet des parachutes dorés, s'est réjoui le PS dans un communiqué. Les indemnités de départ seront limitées à l'équivalent de 12 mois du salaire fixe.

"En limitant les indemnités de départ à 12 mois du salaire fixe, suivant en cela la proposition formulée par le PS il y a quelques semaines, le gouvernement a pris une décision sensée et juste. A la demande du PS, cette décision s'appliquera également aux contrats déjà en cours", s'est félicité le Parti socialiste.

Cependant, pour les personnes ayant plus de 20 ans d'ancienneté, "et donc dans des cas très limités", précise le PS, l'indemnité pourra monter jusque 15 ou 18 mois de salaire fixe.

Les socialistes ont appelé vendredi le gouvernement, auquel ils participent, à poursuivre dans cette voie et à prendre "toutes les mesures de nature à restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre économie".