PS et CDH toujours privés de majorité

Serait-ce que, dans tous les soubresauts du moment, sans même intégrer la chute gouvernementale survenue depuis, les sondés trouvent quelque sécurité en renouant avec leurs vieux classiques ? En tout cas, on lira ci-après que le MR, cet hiver, conforte son leadership traditionnel en Région bruxelloise, alors que le PS fait de même, quoique plus modestement, en Wallonie... On se serre déjà la ceinture Le MR creuse l'écart, le CDH recule La Lijst Dedecker talonne l'Open VLD PDF:Les intentions de vote en WalloniePDF: L'évolution des partis en Wallonie depuis le dernier baromètrePDF: Les cotes de popularité en Wallonie

PS et CDH toujours privés de majorité
©D.R.

Serait-ce que, dans tous les soubresauts du moment, sans même intégrer la chute gouvernementale survenue depuis, les sondés trouvent quelque sécurité en renouant avec leurs vieux classiques ? En tout cas, on lira ci-après que le MR, cet hiver, conforte son leadership traditionnel en Région bruxelloise, alors que le PS fait de même, quoique plus modestement, en Wallonie...

Souvenez-vous. Notre dernier baromètre avait vu le PS redevenir le numéro 1 wallon. D'autres sondages du moment avaient indiqué, fût-ce dans des écarts plus importants, le même renversement. C'est important, dès lors - faut-il le rappeler ? - que le scrutin fédéral de juin 2007 avait historiquement inauguré dans les isoloirs un ascendant des réformateurs. Ce fut, pour rappel, à hauteur de 1,7 pc (on l'épingle ci-dessus). Nos baromètres suivants avaient confirmé le tout neuf leadership du MR, à intensité variable : + 3,6 pc sur le PS en octobre 2007; + 1,5 en décembre; + 2 en mars 2008; + 0,5 en juin. C'est à raison de 1,1 puis 1,3 pc que le PS reprit la tête en septembre (notre sondage avait alors été réalisé en deux phases). L'ascendant PS dépasse cette fois la marge d'erreur de l'enquête, à hauteur de 2,3 pc.

Pourtant, tous deux refluent; mais le PS en moindre proportion que le MR. Dans le premier cas, le ressac de 0,4 frise le statu quo; dans le second, la baisse atteint 1,4 pc. Obnubilés par le crucial rapport de forces entre les leurs et le MR, les socialistes se tromperaient d'ailleurs à crier victoire : ils restent bien en deçà de leurs positions électorales de juin 2007, pour ne rien dire de celles des régionales d'il y a bientôt 5 ans (9 pc de moins !). Enfin, PS comme MR auront connu quatre baisses sur les six baromètres effectués depuis le dernier scrutin. Pas folichon.

Stop Ecolo

On sait que, derrière eux, la concurrence est tout aussi serrée pour la troisième place wallonne. La donne est cette fois plus favorable au CDH qu'à Ecolo; c'est à l'inverse, de nouveau, qu'à Bruxelles. Si tous deux, en intentions de vote cet hiver, alignent en Wallonie des positions supérieures à leurs scores électoraux de 2007 comme de 2004, les oranges confortent leur ascendant sur les verts, à raison de 2,4 pc.

C'est que le CDH progresse quelque peu (+ 0,6), mais pour la cinquième fois en six baromètres; tandis qu'Ecolo régresse dans une proportion comparable (- 0,7), mettant par là un terme à une série impressionnante de sept baromètres consécutifs à la hausse.

Effet direct ou non, logique ou pas, on constatera, une fois de plus, que lorsque Ecolo s'affaiblit, les "petits" grappillent des voix. C'est vrai tant au FN (+ 1,1), en dépit - voire à cause ? - de son allure désastreuse des dernières semaines ("affaire Delacroix"), que chez les "autres" (+ 0,8).

Tout cela étant, et quelles que soient les velléités à reconduire leurs contrats à la Région wallonne comme à la Communauté française, il faut constater que le PS et le CDH ne parviennent toujours pas, sur les bases que l'on vient de voir, à disposer d'une majorité sudiste (47,1 pc) - sans préjudice, bien sûr, de décalages possibles et en cascade entre intentions de votes, votes effectifs et dévolution des sièges.

Autrement dit, si bipartite il devait y avoir l'été prochain, la seule sûre serait aujourd'hui celle qui unirait les deux poids lourds et durement rivaux PS/MR. Quant aux tripartites, tout serait évidemment possible : traditionnelle à 73 pc; arc-en-ciel (PS/MR/Ecolo) à 70 pc; Olivier (PS/CDH/Ecolo) à 64 pc... Mais, bon, n'anticipons pas davantage. Encore 6 mois dormir.

Intentions de vote

Evolution des partis en Wallonie

Cotes de popularité

© La Libre Belgique 2008

Sur le même sujet