Fortis : Reynders réfute toute pression sur la justice

Le ministre des Finances, Didier Reynders, a indiqué mardi n'avoir exercé aucune pression sur les autorités judiciaires dans le cadre de l'affaire Fortis. "Je m'exprimerai devant les commissions parlementaires", a indiqué mardi M. Reynders. Reynders mouillé par un conseiller de LetermeL'Etat presse Fortis de publier ses résultatsVers notre dossier spécialRéagissez sur notre forum

Fortis : Reynders réfute toute pression sur la justice
©BELGA
Belga

Le ministre des Finances, Didier Reynders, a indiqué mardi n'avoir exercé aucune pression sur les autorités judiciaires dans le cadre de l'affaire Fortis après les révélations du journal "Le Soir" sur un projet de lettre de démission du conseiller en matière judiciaire de l'ancien Premier ministre, Pim Vanwalleghem. "Je m'exprimerai devant les commissions parlementaires", a indiqué mardi M. Reynders.

"Je peux en tout cas vous dire que mon cabinet n'a exercé aucune pression sur les autorités judiciaires. Ce n'est pas le style de la maison", a encore assuré le ministre des Finances. Selon l'édition de mardi du "Soir", Pim Vanwalleghem, conseiller en matière judiciaire du Premier ministre, a écrit, dans un projet de lettre de démission le 18 décembre, qu'il avait contacté le substitut Paul Dhaeyer à la demande du chef de cabinet du Premier ministre Yves Leterme et du chef de cabinet du ministre des Finances.