Ils se détestent mais gouvernent ensemble

S’il devait rester, ça et là, quelques naïfs pour penser que ce gouvernement tremblerait avec la commission d’enquête sur la séparation des pouvoirs, qu’ils laissent leurs illusions au vestiaire.

Ils se détestent mais gouvernent ensemble
©D.R.
Martin Buxant

S’il devait rester, ça et là, quelques naïfs pour penser que ce gouvernement tremblerait avec la commission d’enquête sur la séparation des pouvoirs, qu’ils laissent leurs illusions au vestiaire. La coalition fédérale, PS, MR, CDH, Open VLD, CD&V, ne chutera pas, ne vacillera pas. Quelles que soient les atteintes à la séparation des pouvoirs qui seront mises en lumière dans le rapport des commissaires.

"La majorité ne sautera pas avec cette commission d’enquête, assure un responsable de la majorité. Le mot d’ordre est clair : on ne peut pas faire sauter le gouvernement." Ailleurs dans la coalition : "C’est clair : la majorité est d’accord pour ne pas trébucher sur cet obstacle que représente la commission d’enquête". Plus précisément même : on ne touchera pas à un cheveu du ministre des Finances. Pas de confrontation directe entre témoins. "Didier Reynders a été clair, pointe un observateur, ce serait un motif pour lui de faire sauter le gouvernement."

Aucun parti ne poussera le ministre des Finances dans ses ultimes retranchements - c’est tout l’édifice gouvernemental qui s’écroulerait. Au mieux, dit-on dans les rangs de la majorité, "on pourrait faire sauter un fusible comme le directeur de cabinet de Didier Reynders". Ah, bon ? Didier Reynders ne fait plus qu’un avec son chef de cabinet tant il l’a défendu bec et ongles lors de son audition lundi devant la commission. Tant il a repris à son compte le récit de son collaborateur. On ne touchera donc pas à Olivier Henin.

Funambulisme

Le PS, qui a joué des coudes afin que cette commission d’enquête puisse voir le jour, ne jouera pas les kamikazes. Même s’il ne porte pas les libéraux dans son coeur - et c’est un euphémisme - le parti socialiste ne veut pas faire chuter le gouvernement en ces temps de crise économique et financière. Pas question de passer pour l’irresponsable de service pointé du doigt à quelques semaines de l’échéance électorale.

D’où le terriblement délicat exercice de funambulisme auquel se livrent les troupes d’Elio Di Rupo dans la salle "Europe" du Parlement fédéral qui accueille les débats de la commission. Plaider et militer pour que toute la transparence soit faite autour du cas Fortis, sans rompre (trop ouvertement) la solidarité gouvernementale. Sans donner l’occasion au MR de les faire passer pour des traîtres à la majorité.

Quid des autres formations politiques francophones ?

Le MR est ulcéré par les timides crocs-en-jambe du PS. On tente chez les libéraux francophones de limiter la casse et les atteintes à l’image du président. Et on relève que "tout ce que le PS aura réussi à faire avec cette commission d’enquête, c’est pourrir plus encore le climat de la majorité". On annonce : "ça va être une ambiance de feu dans les prochains mois". Le CDH, lui, compte les points entre les belligérants PS et MR, et ne monte pas (ou très peu) aux barricades. Les humanistes refusent de monter en première ligne - par exemple pour titiller Didier Reynders - et se cantonnent, essentiellement, à un rôle d’observateur.

Le lavoir Ecolo

Voilà donc, qu’à mi-parcours de cette commission d’enquête (le rapport sera voté le 19 mars), Ecolo rentre gagnant de ces débats parlementaires. Depuis l’opposition, l’artillerie verte fait feu sur tout ce qui bouge, vise allégrement les dysfonctionnements dans les rangs de la majorité. Les chevaliers verts - c’est un classique - devraient ressortir plus blancs que blancs, purs et durs, de cette commission d’enquête où les interventions, contacts, pressions des responsables politiques gouvernementaux en direction de la magistrature sont traqués. Du grand déballage, donc.

Et si, finalement, côté francophone, la "machine à laver" conçue, surtout, pour "blanchir" Jo Vandeurzen et Yves Leterme, ne servait que les desseins du lavoir Ecolo ?

Sur le même sujet