Encadrement différencié: le décret est approuvé

La Commission de l'Education du parlement de la Communauté française a approuvé lundi en fin d'après-midi le projet de décret qui instaure l'encadrement différencié dans les écoles. Ce mécanisme remplacera celui des discriminations positives, dites D+. La majorité PS-cdH a voté en faveur du texte, de même qu'Ecolo. Le MR s'est abstenu. L’encadrement différencié, enfinRéagissez sur notre forum

Encadrement différencié: le décret est approuvé
©BELGA
Belga

La Commission de l'Education du parlement de la Communauté française a approuvé lundi en fin d'après-midi le projet de décret qui instaure l'encadrement différencié dans les écoles. Ce mécanisme remplacera celui des discriminations positives, dites D+. La majorité PS-cdH a voté en faveur du texte, de même qu'Ecolo. Le MR s'est abstenu.

Ce nouveau système -fruit d'une longue concertation avec les acteurs de terrain, a rappelé le ministre de l'Enseignement, Christian Dupont- veut aider les écoles qui accueillent le public le plus défavorisé. Il leur permettra de disposer d'enseignants et de professionnels (éducateurs, assistants sociaux, etc.) supplémentaires ainsi que de budgets de fonctionnement complémentaires.

Au total, 40 millions d'euros seront libérés quand le système sera pleinement opérationnel, qui s'ajouteront aux moyens déjà accordés dans le cadre de la D+, soit un total de 62,5 millions d'euros. Cet encadrement différencié corrigera certains effets pervers de la D+, qui faisait en sorte que les écoles étaient ou non dans le système et recevaient ou non des moyens complémentaires.

Un mécanisme fondé sur les indices socio-économiques des quartiers d'origine des élèves, calculés en fonction de 10 critères (revenu par habitant, niveau des diplômes, taux de chômage, taux d'activité et taux de bénéficiaires du revenu d'intégration), permettra de déterminer les écoles bénéficiaires. Ces écoles seront classées en 5 catégories qui recevront d'autant plus de moyens qu'elles accueillent un public défavorisé.

Actuellement, les D+ concernent 13 pc des élèves, soit quelque 120.000 personnes, et 13 pc des écoles, soit environ 500 établissement. A terme, avec l'encadrement différencié, 25 pc des élèves seront concernés, soit 240.000 personnes, et 25 pc des écoles, soit environ 1.000 établissements. Les écoles pourront choisir ce qu'elles font des moyens complémentaires et pourront décider du personnel qu'elles engageront en fonction de leurs besoins propres.

L'encadrement différencié entrera en vigueur, dans une phase transitoire, dès la prochaine rentrée scolaire pour les écoles déjà en D+ et, en à la rentrée 2010 pour les autres. Il passera en régime définitif en 2010-2011.

Sur le même sujet