La foudre a frappé 15.000 fois

Lors des violents orages qui se sont abattus durant la nuit de lundi à mardi sur diverses régions du pays, on a dénombré pas moins de 30.000 décharges électriques. La ligne ferroviaire Mons-Tournai perturbée jusque mercredi soir Dégâts à l'aéroport de Bruxelles Dégâts dans le Hainaut Inondations, notamment sur l'E40 et l'E17 Violents orages dans le Tournaisis

BELGA
La foudre a frappé 15.000 fois
©AvPress

Lors des violents orages qui se sont abattus durant la nuit de lundi à mardi sur diverses régions du pays, on a dénombré pas moins de 30.000 décharges électriques. La foudre est tombée entre 10.000 et 15.000 fois, ce qui est vraiment beaucoup, selon le météorologue Eddy De Mey qui affirme qu'il s'agissait d'un orage supercellulaire, forme de tempête violente.

"L'orage en provenance de la France a atteint la Belgique vers 1 heures, non loin de Tournai", selon M. De Mey. Il s'est ensuite dirigé vers Gand au nord, en passant par le pays de Waes et l'ouest de la province d'Anvers, avant d'atteindre la Zélande néerlandaise. Comme prévu, la tempête a essentiellement touché l'ouest et le centre de la Belgique.

Dans les stations de relevés météorologiques de Gand et Semmerzake (Gavere), d'importantes précipitations de 34 litres au m2 ont été notées. A Bruxelles, la station d'Uccle a enregistré des précipitations de 19 litres au m2. A Ostende, le relevé faisait état de 14 litres au m2, souligne M. De Mey qui affirme que des différences notables ont été constatées localement. Les rafales de vent les plus violentes ont été enregistrées à Melle, près de Gand, avec 101 km/h. A Haasdonk, dans le pays de Waes, le vent a atteint 90 km/h.

la circulation des trains s'améliore progressivement

La circulation des trains est toujours perturbée sur plusieurs lignes du pays, mais la situation s'améliore progressivement, a précisé Infrabel mardi matin. Les orages qui ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi ont en effet provoqué des dégâts sur plusieurs lignes, principalement dans le Hainaut.

Sur la ligne Mons-Tournai, entre Blaton et Tournai, la circulation des trains devait être rétablie sur au moins une voie vers 11h. Des branches sont tombées sur les voies. Un service de navettes de bus a été mis en place sur ce tronçon.

Entre Leuze et Tournai, sur la ligne Bruxelles-Tournai, des retards d'une heure sont enregistrés et la circulation des trains s'effectue sur une voie unique. Les orages ont provoqué la chute d'arbres sur les voies et des branches ont été coincées dans les caténaires, bloquant une des deux voies.

Enfin, sur la ligne Charleroi-Sud-Erquelinnes et sur la ligne Luttre-Braine-le-Comte, entre Manage et Gouy, des retards de 10 minutes sont encore observés. Des branches étaient tombées sur les caténaires de ces deux lignes.

L'orage qui a traversé la Belgique est un orage supercellulaire, selon le spécialiste, à savoir un complexe de rafales qui s'est formé au-dessus de la France avec des sommets de nuages qui atteignent une altitude de 16 kilomètres. Or, plus les nuages sont hauts plus intense est la tempête, selon Eddy De Mey.

La grêle - des précipitations gelées - ne fond pas dans ce cas en descendant en raison de forts mouvements ascendants et descendants. Dès lors, des grêlons de 5 centimètres de diamètre ont été relevés par endroits.

Infrabel a recensé une quinzaine d'incidents dus aux violents orages, dont quatre ont une influence sur la circulation des trains. Entre Blaton et Tournai, sur la ligne Mons-Tournai, les deux voies sont obstruées par des branches. Aucun train ne circule et la situation devrait être rétablie vers 07h30-08h00.

Entre Leuze et Tournai, sur la ligne Bruxelles-Tournai, des arbres sont tombés sur les voies et des branches sont coincées dans les caténaires, bloquant une des deux voies. Les trains accusent environ 15 minutes de retard.

Sur la ligne Luttre-Braine-le-Comte, entre Manage et Gouy, des branches sont tombées dans les caténaires. Ici aussi, la circulation ne se fait que sur une voie, provoquant des retards compris entre 15 et vingt minutes.

Même situation sur la ligne Charleroi-Sud-Erquelinnes, où les retards s'élèvent à 30 à 45 minutes.

En Flandre, la foudre est tombée sur les installations de signalisation à Courtrai, mais les équipes techniques ont déjà pu réparer les dégâts. Infrabel a mis en place des navettes de bus là où des problèmes subsistent, notamment entre Renaix et De Pinte. Sur la ligne Essen-Tournai, un panneau de vitesse est tombé sur les voies et a été percuté par un train. Une voie est bloquée, le temps que les techniciens réparent le panneau et le train.

D'autres incidents ont été relevés ailleurs dans le pays, mais sans provoquer de retards.

Interventions très limitées à Bruxelles

Les pompiers de Bruxelles sont intervenus de manière très limitée dans la nuit de lundi à mardi suite aux orages qui ont éclaté au-dessus de la région bruxelloise, a-t-on appris mardi auprès des pompiers.

Ceux-ci ont reçu des appels après 3 heures du matin. Ils sont intervenus notamment pour déblayer des arbres tombés, notamment dans le Bois de la Cambre qui n'a cependant pas été fermé à la circulation. Ils ont été appelés essentiellement à Bruxelles-Ville.

Vers 7H30, la situation était redevenue normale et les pompiers étaient tous rentrés à la caserne, a ajouté un officier de garde.

Sur le même sujet