Grippe A/H1N1 : deux nouveaux cas confirmés en Belgique

Deux nouveaux cas de grippe A/H1N1 ont été confirmés dimanche en Belgique. L'état de santé de ces deux personnes, proches de deux autres déclarées positives samedi, n'est pas préoccupant. Cela porte à 19 le nombre de cas de grippe A/H1N1 recensés en Belgique. Trois nouveaux cas samedi 7 cas avérés à Toulouse En position de force face au virus Notre dossier Grippe A/H1N1 La grippe A/H1N1 en images

Belga
Grippe A/H1N1 : deux nouveaux cas confirmés en Belgique
©AP

Deux nouveaux cas de grippe A/H1N1 ont été confirmés dimanche en Belgique, a indiqué dimanche soir le virologue Marc Van Ranst, qui dirige le Commissariat interministériel Influenza. L'état de santé de ces deux personnes, proches de deux autres déclarées positives samedi, n'est pas préoccupant.

Cela porte à 19 le nombre de cas de grippe A/H1N1 recensés en Belgique.

Dans le premier cas, il s'agit d'un steward, collègue d'équipage de l'hôtesse de l'air Jetairfly qui a été déclarée samedi positive à la grippe A/H1N1. Cet homme n'était pas contagieux durant le vol et n'a plus travaillé depuis lors.

Depuis vendredi, il a été isolée chez lui et a reçu un traitement préventif, mais il était déjà contaminé, précise le Dr Van Ranst.

Le deuxième cas est un homme proche de la femme originaire de la province de Flandre orientale, qui avait aussi été testée samedi positive à la grippe A/H1N1. Il a déjà été isolé samedi par mesure de précaution et a reçu le traitement nécessaire.

"Ces deux personnes continuent d'être soignées chez elles. Leur traitement a été adapté et leur état de santé n'est pas préoccupant. Leurs contacts proches ont été informés, isolés et ont reçu le traitement préventif adéquat", souligne, dans un communiqué diffusé dimanche, le Dr Van Ranst.

Tous les passagers présents le 8 juin dans le vol JAF 104 de la compagnie Jetairfly, ayant eu un contact avec l'hôtesse de l'air porteuse du virus, ont été retrouvés et contactés, ajoute-t-il. Il leur a été demandé d'être particulièrement vigilants à leur état de santé.