De Groeve privée de carte de crédit

Ambiance froide, nous a-t-on rapporté, à l’Assemblée générale (AG) de BSCA, la société gestionnaire de l’aéroport de Charleroi. Et pour cause. Nos révélations sur les "dépenses somptuaires et privées" de la présidente Edmée De Groeve (PS, proche d’Elio Di Rupo) sur le compte de la société ont entraîné des modifications importantes dans l’ordre du jour de la grande réunion des actionnaires.

Ph. Law.
De Groeve privée de carte de crédit
©BELGA

Ambiance froide, nous a-t-on rapporté, à l’Assemblée générale (AG) de BSCA, la société gestionnaire de l’aéroport de Charleroi. Et pour cause. Nos révélations sur les "dépenses somptuaires et privées" de la présidente Edmée De Groeve (PS, proche d’Elio Di Rupo) sur le compte de la société ont entraîné des modifications importantes dans l’ordre du jour de la grande réunion des actionnaires.

Selon nos informations, l’AG a été ajournée au 15 juillet comme l’a demandé le ministre wallon de tutelle sortant, André Antoine (CDH). Par conséquent, les points à l’ordre du jour comme l’approbation des comptes (bénéfice net de 1,914 million d’euros) ainsi que la décharge aux administrateurs n’ont pas été adoptés. Toutefois, un point rajouté in extremis à l’ordre du jour a été adopté : la révocation en tant qu’administrateur de l’ancien patron de BSCA, Marcel Buelens, licencié brutalement le 8 juin dernier. Le commissaire-réviseur (TCLM) a été reconduit pour un nouveau mandat.

D’ici la tenue de la nouvelle AG, le comité de nomination et de rémunérations va devoir examiner, en détail, les comptes 2008 de la société et passer au peigne fin les frais de la présidente De Groeve et du management. Le but est de statuer sur la réalité et la matérialité des faits reprochés à cette dernière : voyage avec séjour à l’hôtel avec 10 personnes dont les frères de Di Rupo et du ministre Paul Magnette (PS) pour un montant de plus de 11000 €, invitations VIP au GP de F1 à Francorchamps (2007, 2008) pour près de 50000 €, etc. L’audit des comptes 2008 se fera sous la supervision du réviseur TCLM qui n’est autre que le cabinet de Jean-François Cats, président du comité d’audit du PS.

En attendant, le gouvernement wallon a décidé de supprimer l’usage des cartes de crédit tant à BSCA qu’à Liège Airport et ce, "dans un souci de cohérence et de bonne gouvernance". Il a demandé l’alignement des émoluments des administrateurs de BSCA et de Liège Airport sur ceux octroyés à la Sowaer, soit 289 € par mois contre environ 80 € à BSCA.