Les syndicats de Carrefour s'indignent des changements de pouvoir

La chaîne de supermarchés Carrefour Belgique a récemment remplacé le Français Marc Oursin par un autre Français, Gérard Lavinay, à la tête de l'entreprise. Un changement de pouvoir que les syndicats ne comprennent pas, indique vendredi le quotidien Gazet van Antwerpen.

Les syndicats de Carrefour s'indignent des changements de pouvoir
Belga

La chaîne de supermarchés Carrefour Belgique a récemment remplacé le Français Marc Oursin par un autre Français, Gérard Lavinay, à la tête de l'entreprise. Un changement de pouvoir que les syndicats ne comprennent pas, indique vendredi le quotidien Gazet van Antwerpen. Marc Oursin, qui ne comprend pas le néerlandais, avait à l'époque reçu l'ordre de repositionner les anciens magasins GB. Carrefour perd depuis des années déjà des parts de marché et Paris veut remettre Bruxelles sur la bonne voie. Une mission que Marc Oursin n'a vraisemblablement pas réussi à remplir.

Mais l'envoi d'un nouveau patron français par la chaîne suscite l'incompréhension des syndicats. Jan De Weghe (SETCa) déplore que "les représentants du personnel ne soient une fois de plus pas tenus au courant de cet énième réaménagement au sein du groupe. Carrefour ignore ainsi à nouveau les principes de base les plus élémentaires du dialogue social".

Le nouveau patron du groupe, Gérard Lavinay, débutera dès lors en septembre dans une ambiance tendue. Les syndicats souhaitent notamment qu'il apporte des explications à l'annonce d'un nouveau plan d'économies élaboré par Paris.

Sur le même sujet