Fortisgate: Tommelein n'exclut pas la relance de la commission d'enquête

La commission d'enquête sur Fortis pourrait être relancée, le juge d'instruction gantois Henri Heimans ayant élargi son instruction sur une éventuelle violation de la séparation des pouvoirs, indique jeudi Bart Tommelein (Open Vld), ancien président de la commission Fortis. Le démantèlement de Fortis Nederland peut se poursuivreEdito: Fortis, justice et politique L’enquête Fortis rebonditLippens, Votron et Mittler assignés personnellement Vers notre dossier spécial

BELGA
Fortisgate: Tommelein n'exclut pas la relance de la commission d'enquête
©BELGA

La commission d'enquête sur Fortis pourrait être relancée, le juge d'instruction gantois Henri Heimans ayant élargi son instruction sur une éventuelle violation de la séparation des pouvoirs, indique jeudi dans De Morgen Bart Tommelein (Open Vld), ancien président de la commission Fortis. La nouvelle tournure que prend l'affaire ne semble pas surprendre M. Tommelein.

"L'opposition estimait que nous n'avions pas suffisamment approfondi l'enquête. Nous nous sommes en effet contentés de dire, concernant la procédure en appel, que le principe de séparation des pouvoirs a 'peut-être' été violé. Mais je savais, de sources judiciaire, qu'il y aurait une suite au dossier", explique-t-il.

Concernant la relance de la commission Fortis, "la Chambre devra décider si les nouveaux éléments ont suffisamment de poids pour que la commission poursuive ses travaux. Pas pour rechercher les fautes personnelles, mais pour déterminer ce qui s'est mal passé sur le plan structurel", indique M. Tommelein.

Sur le même sujet