Magistrats: la présidente du tribunal de commerce visée

Un des magistrats visés dans le dossier que la Police judiciaire fédérale a transmis au ministre de la Justice serait la présidente du Tribunal de Commerce de Bruxelles, Francine De Tandt. Mme De Tandt avait été chargée de plusieurs dossiers délicats, comme la faillite de Sobelair et le litige autour de la vente de Fortis à BNP Paribas. Reynders est dans le viseur du SP.A De hauts magistrats corrompus?De Clerck confirme

BELGA
Magistrats: la présidente du tribunal de commerce visée
©BELGA

Un des magistrats visés dans le dossier que la Police judiciaire fédérale a transmis au ministre de la Justice est la présidente du Tribunal de Commerce de Bruxelles, Francine De Tandt, affirment, jeudi, dans leurs journaux télévisés, la VRT et VTM. Mme De Tandt avait été chargée de plusieurs dossiers délicats, comme la faillite de Sobelair et le litige autour de la vente de Fortis à BNP Paribas. Son ordonnance en référé était favorable aux actionnaires qui demandaient une assemblée générale pour se prononcer sur la vente de Fortis. Elle avait été réformée en appel.

Selon VTM, les soupçons contre Mme De Tandt sont apparus par hasard, à la suite d'une perquisition menée chez un avocat il y a cinq ans qui était l'objet d'une instruction judiciaire. Des jugements de Mme De Tandt, que celle-ci devait encore prononcer, y avaient été retrouvés.

La VRT cite encore l'ancien procureur général de Bruxelles Jacques De Lentdecker. Bien que M. De Lentdecker savait qu'il y avait une enquête au sujet de Mme De Tandt, il aurait fait en sorte qu'elle soit nommée présidente du Tribunal de Commerce, dit la VRT.

Sur le même sujet