Grippe A/H1N1: des kits de Tamiflu bientôt distribués aux médecins

Des kits de traitements anti-viraux seront distribués aux médecins généralistes de Belgique à partir du début septembre, a annoncé la ministre de la santé, Laurette Onkelinx, qui a fait le point jeudi sur la propagation de la grippe A/H1N1.

Grippe A/H1N1: des kits de Tamiflu bientôt distribués aux médecins
© AP
Belga

Des kits de traitements anti-viraux seront distribués aux médecins généralistes de Belgique à partir du début septembre, a annoncé la ministre de la santé, Laurette Onkelinx, qui a fait le point jeudi sur la propagation de la grippe A/H1N1. Comme les autres pays européens, la Belgique a connu une accélération des cas déclarés de grippe A/H1N1 au cours des dernières semaines. Si, au début de l'été, à peine 126 personnes avaient été touchées, le décompte atteint désormais 4.631, dont 1.178 nouveaux cas lors de la dernière semaine.

Mme Onkelinx a exposé jeudi les mesures de préparation du gouvernement, tout en affirmant sa volonté de "continuer de mettre en avant la sérénité" face à l'épidémie, qui n'est pas plus dangereuse que la grippe saisonnière. Il y a "de fortes chances qu'on n'ait pas besoin" de déployer l'arsenal envisagé, a insisté la ministre. Une loi d'exception sera déposée la semaine prochaine au parlement, pour permettre, si nécessaire, de réquisitionner des professionnels de la santé ou de distribuer des traitements en dehors des pharmacies.

Dans ce contexte, des kits d'anti-viraux seront distribués aux médecins entre le 4 et le 15 septembre. Les médecins pourront les délivrer directement et gratuitement à leurs patients. Chaque kit contiendra cinq traitements Tamiflu pour adultes, trois Tamiflu enfants, un traitement Relenza pour les femmes enceintes et 150 masques. Ces médicaments proviennent de stocks achetés par le prédécesseur de Mme Onkelink, Rudy Demotte, en 2006, et conservés par l'armée. Quant aux vaccins commandés à la société GSK, les premières doses seront livrées à partir de septembre, mais ne seront administrées qu'après le feu vert des autorités européennes, attendu dans le courants du mois d'octobre.

D'ici fin décembre, la majeure partie des 12,6 millions de doses commandées auront été fournies, a dit la ministre, qui, si elle a refusé de révéler les détails de l'accord conclu avec GSK, évoquant une clause de confidentialité, a précisé que le coût total "s'insert dans un budget global de 100 millions d'euros".

Comme les traitements anti-viraux, les vaccins seront gratuits. Ils seront distribués prioritairement aux groupes à risque. La campagne de vaccination à la grippe A/H1N1 se superposera à la vaccination annuelle pour la grippe saisonnière. "Le défi va être de combiner les deux campagnes", a souligné Mme Onkelinx. Pour certaines personnes, deux vaccins seront en effet recommandés.