Hal: Infrabel et la SNCB évoquent une "collision latérale"

Infrabel et la SNCB affirment lundi soir, dans un communiqué commun, que la collision entre les deux trains de passagers lundi à Buizingen (Hal) a été "latérale", et non frontale comme envisagé jusqu'à présent. Vervotte consulte les syndicats et les administrateurs Luc Lallemand: "L'accident aurait pu être évité"La SNCB et les autorités n'ont pas tiré les enseignements de Pécrot

Hal: Infrabel et la SNCB évoquent une "collision latérale"
©BELGA
BELGA

Infrabel et la SNCB affirment lundi soir, dans un communiqué commun, que la collision entre les deux trains de passagers lundi à Buizingen (Hal) a été "latérale", et non frontale comme envisagé jusqu'à présent.

"Pour des raisons encore inconnues, les deux trains sont entrés en collision latérale à hauteur d'un aiguillage à la sortie de la gare de Hal vers Bruxelles", écrivent les deux sociétés, précisant que le dernier bilan des victimes fait état de 18 morts et de 95 blessés graves et légers. Infrabel et la SNCB indiquent ne pas pouvoir se prononcer à l'heure actuelle sur les causes de l'accident. Elles confirment par ailleurs que le trafic entre Bruxelles et Mons, Bruxelles et Tournais, Hal et Malines, ainsi que les trains internationaux (Thalys et Eurostar) sont toujours fortement perturbés. "Après avoir dégagé les 6 voies, les services techniques devront s'assurer du bon état des infrastructures afin de pouvoir rétablir la circulation entre Bruxelles et Hal en toute sécurité.

Ces étapes de remise en service demanderont selon toute vraisemblance au minimum trois jours de travail aux équipes sur place. Les services concernés sont prêts à intervenir pour le relevage des trains dès que le parquet aura libéré les lieux", précise le communiqué. Selon les premières estimations, en fonction de la durée de l'enquête et de l'ampleur des dégâts à l'infrastructure, une partie de celle-ci pourrait dès lors être remise en service dès vendredi.

Sur le même sujet