Hal: Le témoignage de Sébastien et sa vidéo (Audio)

Sebastien Duckers était dans le train direct Mons-Quiévrain -> Bruxelles lors de l'accident qui a eu lieu ce matin vers 8h40. Voici son témoignage et ce qu'il a pu filmer. Demotte: "une catastrophe qui touche tout le pays" Kris Peeters: "un jour noir pour la Flandre" Audio: le témoignage de Sébastien

Hal: Le témoignage de Sébastien et sa vidéo (Audio)
©D.R.

Sebastien Duckers était dans le train direct Mons-Quiévrain -> Bruxelles lors de l'accident qui a eu lieu ce matin vers 8h40. Voici son témoignage :

"Nous roulions tranquillement quand tout à coup nous avons ressenti un grand choc, comme dans des "auto-scooter" mais en beaucoup plus puissant encore. J'ai été projeté sur le siège en face de moi par la force de l'impact. On n'a ressenti aucun freinage du train. Puis, tout le monde criait et pleurait dans le train. On se demandait ce qui se passait...

J'ai été voir les autres voitures plus en avant et j'ai regardé par la fenêtre j'ai vu un autre train, probablement un omnibus couché sur les voies et complètement démonté. Dans les autres voitures, les vitres étaient brisées, certaines portes arrachées, beaucoup de gens pleuraient partout. Certains se sont tout de suite mis à fumer une clope pour évacuer le stress. Moi j'ai téléphoné à ma copine ainsi qu'à son père qui est conducteur car j'avais peur que le manque de communication ne laisse un autre train arriver et nous percuter à grande vitesse. J'ai appelé ma famille pour les rassurer avant qu'ils n'apprennent la nouvelle. J'ai continué à avancer dans le train pour voir comment c'était devant et si je pouvais faire quelque chose, tout en prenant des photos des dégats depuis l'intérieur.

En regardant par une fenêtre, j'ai vu un corps démembré. Des cheminots sont rapidement arrivés sur les voies et ont fait passer le messages que nous ne pouvions sortir du train à cause des bris de caténaires et des risques d'électrocution. Ensuite, les secours et la police sont arrivés environ 10 min après la collision et la police a commencé à faire évacuer le train. Ils nous ont fait marcher le long des voies afin d'évacuer vers le centre de crise, le centre sportif de Buizingen.

Après avoir pris nos noms (probablement pour les assurances) les policiers nous ont séparé selon la gravité de nos blessures afin de soigner les blessés..

Puis j'ai retéléphoné à ma copine pour lui dire de venir me rechercher. Elle est arrivée 3/4 d'heures plus tard environ, bloquée par le périmètre de sécurité établi par la police. J'ai donc marché vers l'église avec un ami qui était également dans le train afin de retourner chez moi.

Je suis vraiment content d'avoir survécu à cet accident maintenant que je commence prendre conscience de sa gravité et je m'interroge sur les circonstances qui ont permis à cela d'arriver.


Les catastrophes ferroviaires les plus meurtrières en Belgique La collision entre deux trains, survenue lundi en banlieue de Bruxelles et qui a fait entre 8 et 20 morts selon un bilan provisoire officiel, s'inscrit comme l'une des catastrophes ferroviaires majeures de Belgique. Voici un rappel des accidents de trains les plus meurtriers en Belgique. - 27 mars 2001 : une collision frontale a lieu en gare de Pécrot (Wallonie, sud de la Belgique) entre un train de voyageurs et une rame vide roulant à contre-sens. La catastrophe fait 8 morts et 12 blessés. - 5 octobre 1991 : un train touristique assurant la navette entre Blegny-Mine et Mortroux (près de Liège, sud) dévale une pente et déraille. L'accident fait 7 morts et une trentaine de blessés - 27 juin 1976 : les dernières voitures du train international Amsterdam-Bruxelles-Paris déraillent à la suite de la déformation d'un aiguillage près de Neufvilles (Wallonie). On dénombre 11 morts et 38 blessés. - 15 août 1974 : la rame de quatre automotrices assurant la liaison Charleroi-Bruxelles-Anvers déraille alors qu'elle roule à 116 km/h, après avoir marqué l'arrêt à Luttre (région de Charleroi, sud). Le bilan fait état de 18 morts et de 48 blessés. - 25 mars 1969 : deux trains entrent en collision en gare de La Louvière (Wallonie). Il y a 9 morts et plusieurs blessés. Certains d'entre eux décéderont plus tard des suites de leurs blessures. - 4 octobre 1967 : un accident de train fait 11 morts à Fexhe-le-Haut-Clocher (province de Liège). - 2 décembre 1954 : un train bondé de supporters de football allemands revenant d'un match ayant opposé l'Allemagne à l'Angleterre déraille à Wilsele, près de Louvain (Flandre, nord). L'accident fait 20 morts et une quarantaine de blessés.

Sur le même sujet