La Croix-Rouge prête à assurer le service 100 à Bruxelles

En raison de l'accident ferroviaire survenu lundi matin à Hal, la Croix-Rouge se tient prête à assurer le service 100 à Bruxelles, a-t-on appris auprès de celle-ci.

BELGA

En principe, la Croix-Rouge n'assure pas les missions urgentes à Bruxelles hormis en renfort. En raison des interventions de services de secours bruxellois à Hal, le service 100 risquait d'être perturbé et il a été demandé à la Croix-Rouge de se tenir en stand-by pour reprendre le cas échéant les missions urgentes en Région bruxelloise. Le service 100 n'avait toutefois pas été repris lundi matin par la Croix-Rouge.

La Croix-Rouge a envoyé sur le lieu de l'accident des équipes du Brabant flamand, du Brabant wallon et de Bruxelles. Elle dispose sur place d'une équipe médicale. Au total, une trentaine de volontaires parmi lesquels figurent des secouristes, sont sur place. La Croix-Rouge a envoyé 15 véhicules, principalement des ambulances. Les pompiers de Braine-l'Alleud et de Tubize ont été appelés en renfort par leurs collègues de Hal. Les blessés ont été conduits vers les hôpitaux d'Erasme à Anderlecht, de Jolimont à La Louvière et de Tubize.

Vers 11H30, les services de secours de la Croix-Rouge ont quitté le lieu de l'accident car plus aucun blessé ne se trouvait sur place selon la Croix-Rouge.

Des blessés ont été emmenés dans un local situé non loin de la gare. Les autres voyageurs sont acheminés vers un local situé à la voie 22 à la Gare du Midi à Bruxelles. La Croix-Rouge s'occupe de l'accueil des voyageurs et leur distribue notamment des boissons chaudes. Une équipe du service d'intervention psychosociale urgente de la Croix-Rouge (SISU) se trouve sur place à la Gare du Midi pour accueillir les personnes en état de choc.

Un autre centre d'accueil d'une capacité de 300 places a été ouvert à Buizingen. Une équipe du SISU se trouve également sur place.

Sur le même sujet