Eerdekens : Ecolo, "un parti stalinien, militaire et despotique"

Quelques jours après avoir traité le ministre wallon Philippe Henry (Ecolo) de "nul parmi les nuls", le député wallon et bourgmestre d'Andenne, Claude Eerdekens (PS), critique à nouveau la formation écologiste, qualifiée de "parti stalinien à l'organisation militaire et despotique". Di Rupo condamne les propos "excessifs" d'Eerdekens

BELGA
Eerdekens : Ecolo, "un parti stalinien, militaire et despotique"
©Photonews

"De manière consciente ou non, Henry est un soldat qui applique l'écologie radicale. S'il continue ainsi, c'est la catastrophe annoncée pour l'économie wallonne. Dans ce cas-ci, il a été nul, même si je le tiens pour un homme intelligent. Vous savez, chez Marcourt, on désespère. Je crois que j'ai simplement dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas", estime Claude Eerdekens.

Celui-ci n'entend nullement mettre ses critiques en sourdine au motif que son parti est en coalition avec les écologistes à la Région et la Communauté. "Si être dans la majorité, c'est la fermer en sachant qu'on ne fait pas ce qu'il faut au gouvernement, je dis non. Moi, je veux bien entendre les revendications environnementales, mais l'important, c'est l'emploi! ", martèle-t-il.

Le député-bourgmestre exhorte Ecolo à ne pas "bloquer la société wallonne au nom de l'intégrisme vert". "On paye déjà aujourd'hui la présence d'Écolo entre 99 et 2003-2004 avec la libéralisation ratée du marché de l'électricité. Je ne veux pas qu'on repasse les plats...", conclut-il.